Depuis l’affaire George Floyd, l’Amérique s’est embrasée.

À quelques semaines de l’élection, la tension sociale a atteint un point encore jamais vu.

D’un côté, les supporters du mouvement Black Live Matter qui réclament plus de justice.

De l’autre, les supporters de Trump qui soutiennent la police et réclament le retour de l’ordre.

La fracture n’a jamais été aussi forte entre deux Amériques qui n’arrivent plus à se comprendre.

Le témoignage d’une Française vivant sur place

J’ai reçu un email d’une lectrice d’Apprendre Préparer Survivre.

Elle vit dans l’un des états les plus conservateurs des États-Unis, l’Oklahoma, en plein coeur de la bible belt.

Elle m’a écrit pour faire le rapprochement entre la situation aux USA et mon article “La France est-elle proche de la guerre civile ?”.

C’est rare d’avoir le témoignage d’une personne vivant sur place.

Rien à voir avec ce que racontent les correspondants de BFMTV.

Ce qu’elle vit c’est du réel, du concret.

Voici son témoignage.

 


 

Merci pour ce mail important !

Et pour tous les autres tout aussi précieux ainsi que ton travail.

Je me permets un parallèle pour le plaisir d’échanger.

Francaise, je vis désormais aux Etats-Unis, par amour puis par contrainte (mon conjoint ne pouvant parler suffisamment pour reprendre un travail a 47 ans a du revenir aux sources et j’ai donc suivi après mille et unes péripéties pour obtenir le sacré graal: la fameuse ‘green card’ qui est toujours en suspens , covid oblige, bien que payée, ce qui pourrait faire l’objet d’un très très long article ! ;)).

Je n’écris pas pour raconter ma vie, ici,mais pour rapporter avec un oeil extérieur la situation ici, en tout cas mon ressenti d’ambiance pour ne pas suivre les medias en pleine campagne électorales !

Je ne suis de retour aux US que depuis deux mois et pourtant très vite ramener à l’ambiance générale !

Même si la guerre civile n’est pas encore de mise, moi qui vit actuellement et temporairement dans un ‘trailer park’ (plus simplement camping pour camping car) ouvertement engagé republicain conservateur (ou en ‘orange’ pour ceux qui suivent un peu et qui s’intéressent), il n’en reste pas moins que la division du peuple américain est palpable, dans les medias bien sûr et surtout mais aussi souvent dans les conversations au quotidien.
Le premier amendement de la constitution américaine aidant les discours décomplexés de toutes natures.

J’aimerais pouvoir écrire depuis un etat liberal mais j’écris depuis l’Oklahoma, au coeur de la ceinture dite biblique, ce qui change les paramètres mais permet également d’être au coeur du débat.

Vivre dans le “OK state”, c’est un peu comme être en entre-soi.

Mais on y trouve aussi de plus en plus de libéraux, de gentrification des anciens quartiers réputés durs ou dangereux dans les centres-villes des grandes cités principales comme Tulsa ou Oklahoma City, et l’entre-soi reste plutôt bien ancré dans les extérieurs et la campagne, un peu comme chez nous finalement.

Même si les gens sont plutôt reconnus pour êtres plutôt plus aimables ici qu’ailleurs, le glissement de terrain est facile et les positions politiques vite affichées ( ce qui est plutôt pratique en soi ).

Le bon cote de vivre en mode nomade est que les gens qui se deplacent le plus ou voyagent (pour les plus aventureux), ont davantage d’interactions et de fait, l’esprit généralement un peu plus ouvert.

D’ou l’expression qui renvoie à l’évidence : ”Seul les voyages rendent plus riches”.

L’Américain a le sens critique mais choisit aussi très rapidement son camp et donc ses armes !

Bien que pacifiste, il reste plutôt bon patriote et reste prêt à en découdre pour se protéger soit des ‘démocrates’ soit pour protéger sa sacro sainte famille !

Et là, pas d’hésitation possible ni de débat à avoir, c’est tout vu !

Tout ca pour dire, qu’ici les gens restent encore tranquilles mais sont inquiets pour l’ambiance générale qui se dégradent autour des prochaines élections du 3 Novembre prochain.

Peut-être la probable neutralité de ma nationalité aide-elle a délié les langues mais les gens me parlent assez vite de leurs inquiétudes car comme partout, l’anxiété est quand même bien présente bien que combattue.

Car les Américains sont définitivement des combattants, quelque soit les context et ne sont pas du genre a se laisser ni abattre ni dicter leur actions.

Probablement parce-qu’ils sont habitués à la précarité de la vis qui peut basculer d’un bord ou de l’autre à tout moment et qui donc ont plus a essayer qu’a perdre !

La est tout la différence avec les français qui ne veulent pas perdre ce pourquoi ils ont historiquement combattu comme le droit a la santé publique gratuite alors que les Américains de tout bord continuent étrangement à voter contre la leur,…!?

Il se profile comme un flou entre révoltes urbaines et guerre civile.

Républicains contre démocrates, rouge contre bleu, ânes contre elephants,…

Vous me direz: rien de nouveau à l’approche des élections américaines !? Certes !

Tout le monde ici en a conscience mais pense aussi que cette fois, c’est le tout pour le tout !

Les Américains savent que le monde les observe et les copie !

Certains tremblent en continuant d’espérer un miracle ou le nouveau président providentiel, les autres se préparent, même ceux qui ne disent rien, surtout ceux qui ne disent rien !!!

Les milices fleurissent ET sont légales dans un pays qui rappelons le, ne s’est pas seulement construit sur les génocides mais aussi à coups de guerre civiles sans jamais lâcher son 2eme amendement, celui qui les autorisent a porter une arme et de l’utiliser même en self-défense, ce qui comme pratiquer le tir, est ici plus facile qu’en France ou en Europe de l’Est (comme très bien expliquer dans un de tes précédents mail).

Les armes sont cachées ( me disent-ils ! pendant la promenade quotidienne avec les chiens,..) au cas où on viendrait les leurs prendre (D.T l’a dit: “Si vous votez pour les démocrates, ils confisqueront vos armes à coup sûre !”

Les chiens toujours plus gros, les T-Shirt très vindicatifs et prévenants,…

Je passe les details des petits echanges dans le parc reserve a la promenade des chiens, des arguments parfois absolument hallucinants, qui a l’evidence manque d’education (souvent reconnue d’ailleurs) et qui se rassurent en se disant qu’aucun autre president avant D.T n’avait autant fait pour eux !

Et bien que certains pensent que ce dernier est stupide, ici on voit pourtant des conferences de campagnes assez strategiques pour remeuter les fideles de tout poil et ca fonctionne !

L’Amerique est au bord de la crise de nerfs et lutte de tous côtés pour ne pas craquer !

 


Télécharge gratuitement le guide :

10 ASTUCES POUR UN STOCK DE NOURRITURE SAIN ET EFFICACE

Ne fait pas les erreurs que 95% de la population !
Découvre comment te créer un stock de nourriture adapté à TES besoins.

cover-dossier-stock-nourriture

En bonus avec le guide : reçois des conseils de survie par emails.
Pas de blabla ou des tests de matériel, mais des conseils et astuces pratiques que tu pourras mettre en pratique dans ta vie de tous les jours.

Aujourd’hui les États-Unis, demain la France ?

On ne peut pas le nier, en France la fracture sociale s’élargit de jours en jours.

Que ce soit par la perte de l’identité nationale et la montée d’extrémisme religieux.

Ou la distance toujours plus grande entre les élites parisiennes et la province.

On dit que ce qui se passe aux États-Unis met 10 ans avant d’arriver en France.

Espérons que cette fois-ci ça ne soit pas le cas.

 

Prépare-toi !

 

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

2 Comments

  1. Benoit vingt

    22 septembre 2020 at 8 h 39 min

    Bonjour, il est évident qu’en France nous aurons a faire face prochainement a des émeutes de cités dites sensibles et des raids de pillages fomentés par ceux qui vivent dans ces mêmes cités. Les forces de l’ordre ne seront plus a même d’assurer la sécurité de la population. Si l’armée n’est pas déployée, et même en ce cas attention car elle est noyautée par des éléments douteux, ça sera a nous de nous protéger entre nous. Il faut commencer dès aujourd’hui a trouver des endroits sûrs ou se replier avec des personnes de confiance (famille, amis…). Voilà le conseil que je peux vous donner, travaillant auprès de la sécurité intérieure.

  2. Briceño VILLALVILLA

    17 septembre 2020 at 21 h 04 min

    Tensions SOCIALES NON , Tensions RACIALES OUI.
    Ils faut pas avoir peur de dire les vrais mots.

Leave a Reply