Les centrales nucléaires et le terrorisme, un scandale d’État

Cela fait plus de 40 ans qu’on utilise des réacteurs nucléaires civils.

Actuellement, 443 de ces réacteurs sont en fonctionnement dans le monde.

Et seuls deux accidents catastrophiques ont eu lieu.

Il faut se rendre à l’évidence, le risque d’accident nucléaire est faible.

nucleaire greenpeace
GreenPeace s'introduit dans une centrale nucléaire

Aucun risque d’accident nucléaire en France, circulez braves gens !

À Tchernobyl, la technologie du réacteur était dépassée et le personnel mal formé.

À Fukushima, la centrale était dans une zone sismique et le risque de Tsunamis mal pris en compte.

Rien de tout ça ne pourrait arriver en France, pays qui compte la plus grande concentration de réacteurs nucléaires au monde.

Le personnel y est suffisamment formé et les centrales doivent respecter des règles strictes.

La preuve ? il n’y a jamais eu d’accident nucléaire sérieux en France !

Oui, mais ce n’est pas aussi simple…

La France est le pays le plus dépendant du nucléaire au monde, avec 75 pour cent de son énergie produite par 58 réacteurs dans 19 centrales nucléaires. Bon nombre de ces centrales vieillissent et même les nouveaux réacteurs sont en proie à un certain nombre de problèmes graves.

 

Le risque terroriste contre les centrales nucléaires est totalement sous-évalué en France

Depuis 2015, 34 attentats ont eu lieu en France.

Et les terroristes s’intéressent de près au nucléaire.

Or, un attentat dans une centrale nucléaire causerait des dommages monstrueux.

Les morts se compteraient en milliers et la contamination rendrait inhabitable une partie du territoire national pour des décennies.

Pourtant, les installations nucléaires françaises demeurent mal protégées.

Aucun site nucléaire français ne résisterait au crash d’un avion de ligne .

Certaines centrales sont même vulnérables à un « simple » tir de lance-roquettes ; une arme pourtant relativement courante dans le milieu du grand banditisme.

Tous les ans, la police en saisit une dizaine.

 

Un drone en tenue de Superman qui survole la centrale nucléaire du Bugey !

La menace terroriste est évidente depuis que des militants de Greenpeace ont fait voler un drone équipé d’une cape Superman dans la centrale nucléaire du Bugey près de Lyon.

Dans la cascade filmée, le drone s’est écrasé sur le côté d’un bâtiment abritant la piscine de stockage de combustible usé hautement radioactif du site.

Greenpeace a déclaré que les centrales nucléaires françaises sont « facilement accessibles et extrêmement vulnérables aux attaques extérieures ». 

Même le rapport parlementaire de juillet 2018 a indiqué que « les installations nucléaires françaises n’ont pas été conçues pour résister à une agression terroriste, simplement parce que le terrorisme n’était pas un problème à l’époque (elles ont été construites).« 

En attendant, EDF fait l’autruche en affirmant que le rapport contient « un certain nombre d’erreurs »… 

Même les parlementaires se sont plaints que nombre de leurs questions soient restées sans réponse de la part d’EDF et de l’État français, qui ont tous deux invoqué des préoccupations de sécurité nationale.

 

Le grand tabou de la sécurité des centrales nucléaires françaises

Malgré les risques et la vulnérabilité évidente des installations, l’État n’évoque quasiment jamais cette menace.

La raison est simple : protéger les 19 centrales nucléaires de France du crash d’un avion de ligne est bien trop coûteux.

Il n’y a déjà pas assez d’argent pour démanteler les centrales vieillissantes, alors pour les protéger…

Résultat, le plus simple est tout simplement de ne pas en parler.

C’est la politique de l’autruche.

 

Le risque terroriste qui plane sur l’usine de traitements des déchets nucléaires de la Hague

La Hague, en Normandie, est la plus grosse usine de retraitement des déchets nucléaires au monde. 

centrales nucléaires

C’est la poubelle des réacteurs nucléaires français, mais aussi étrangers (belges, allemands, suisses, japonais, etc.).

Elle abrite plus de 10 000 tonnes de matières radioactives.

Ces déchets restent radioactifs et extrêmement dangereux pendant encore des centaines, voire des milliers d’années.

Pourtant, l’usine est très insuffisamment protégée contre le risque terroriste.

Ses déchets radioactifs les plus dangereux ne sont protégés que par de simples toits en tôle…

Si un avion de ligne venait à s’écraser il « pourrait conduire à un relâchement de radioactivité dont l’impact équivaudrait à plusieurs dizaines de fois celui de l’accident de Tchernobyl » .

Soit potentiellement la plus grande catastrophe nucléaire civile de tous les temps.

L’exploitant du site de la Hague se défend en indiquant que le survol du site est interdit.

Le survol de New York aussi est interdit.

Ça n’a pas empêché les terroristes du 11 septembre de précipiter leurs avions dans les tours jumelles…

 

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

TOUT SAVOIR

POUR DEVENIR AUTONOME AU QUOTIDIEN

devenir autonome autonomie livre
200 ans de savoir ancestral compilés dans un livre unique !

Pour tout apprendre sur : la culture, l’élevage, la gestion de nourriture…

En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.

 

Si les activistes de Greenpeace qui ont investi l’usine de la Hague avaient été des terroristes…

La grande chance que l’on a avec les terroristes, c’est qu’ils sont souvent intellectuellement limités et très mal formés.

En 2017, les militants de Greenpeace ont réussi à s’approcher à quelques mètres des piscines de la Hague pour y déclencher un feu d’artifice.

Avec des explosifs et des armes en circulation dans le milieu du grand banditisme, ils auraient pu causer des dégâts considérables.

Une chance qu’ils préfèrent défendre les pandas plutôt que de promouvoir l’islam radical…

Si la thématique t’intéresse, je te recommande l’excellent reportage d’Arte sur le sujet “Sécurité nucléaire : le grand mensonge”

J’écrirai prochainement un email sur les meilleures techniques pour se protéger en cas de problème nucléaire.

N’hésite pas à commenter en bas de l’article !

Prépare-toi !

 

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

Sources :

https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/le-nucleaire-en-chiffres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_des_actes_terroristes_en_France 

https://www.lenouvelliste.ch/articles/monde/belgique-un-haut-responsable-du-nucleaire-espionne-par-des-djihadistes-503109

https://www.sortirdunucleaire.org/Menace-terroriste-et-risque-nucleaire-la-France-n

https://www.leparisien.fr/faits-divers/un-lance-roquettes-saisi-par-la-police-14-05-2011-1449101.php 

https://www.greenpeace.fr/hague-loverdose-nucleaire/ 

https://www.liberation.fr/futurs/2017/03/27/l-usine-de-retraitement-de-la-hague-est-elle-a-l-epreuve-du-pire_1558737/ 

https://www.youtube.com/watch?v=STjGOGkMz4k&ab_channel=ARTE

S’abonner
Notification pour
guest

86 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bigo
1 année il y a

Merci à vous de m’avoir fait prendre conscience des risques terroristes concernant le nucléaire, il faut donc
de toute urgence prendre des mesures afin de protéger nos centrales contre ces risques.

Vous dites que nous manquons de moyens financiers pour nous protéger et pour renouveler le parc nucléaire,
pour ma part, j’estime que pour la pandémie du coronavirus, le président de la république à toujours mis
en avant le quoi qu’il en coûte, alors faisons de même avec le nucléaire, il y va de notre sécurité.

Convertor
Convertor
1 année il y a

L’intrusion de Greenpeace évoquée dans le film d’Arte ne prouve vraiment rien, sauf leur don pour le buzz et l’agit-prop. Il est clair qu’en cas d’intrusion réelle de réels terroristes, les gendarmes auraient tiré à travers la clôture, ce qui est quand même de nature à ralentir les dégâts. Pour une démonstration crédible, il fallait se déguiser en vrai terroriste et éviter les banderoles et les porte-voix. Dommage, ils ne l’ont pas fait… 🙂 Ceci dit, je garde une vraie peur au sujet de la protection des centrales en général et de La Hague en particulier, ou des transports de La Hague à Marcoule… La routine, c’est le vrai ennemi de la sécurité et de la sureté, et là, il y a beaucoup de progrès à faire chez EDF !

Benbarek
Benbarek
1 année il y a
Répondre à  Convertor

Ben voilà, vous avez raison.

Henchoz Marion
Henchoz Marion
1 année il y a

Tu as raison en dénonçant le pb de la sécurité des centrales nucléaires , mais si les terroristes n’ont pas exploité la piste de destruction massive par l’attaque d’une centrale nucléaire, c’est peut-être qu’étant moins bêtes qu’on ne pense, ils ont réalisé qu’ils seraient aussi impactés par ce genre d’action et n’ont vraisemblablement pas les moyens de s’en protéger. Non, le danger est plutôt du côté de la distribution de l’eau de consommation ou du gaz, ou de l’électricité … tu ne crois pas ?

Michel FORTIN
Michel FORTIN
1 année il y a

Les personnels des centrales nucléaires relèvent des habilitations de de la DGA et de la DRSD. Reste que ces sites, dont la Hague ne sont pas protégés militairement. La première chose à faire, est de les mieux doter de systèmes de riposte autonomes, à défaut de disposer du nombre d’avions suffisant pour riposter dans des délais convenables sur tout le territoire, ce qui n’est plus le cas depuis longtemps.
By the way, et story behind the story, ce qui est le véritable scandale est l’état déplorable de nos forces de défense, mais aussi de nos forces d’intervention en TOE.

Miche Rolland
Miche Rolland
1 année il y a

Même si l’on fait, de façon irresponsable, l’impasse sur le risque d’accident majeur et sur le risque d’attentat, il reste une certitude c’est la dangerosité et le volume des déchets radioactifs. A un moment ou l’autre on glisse le problème sous le tapis. Regardez les japonais. Que vont ils faire des conteneurs remplis d’eau, certes pré-traitée, mais demeurant radio active. Nous pourrons récriminer, devant l’accumulation ils n’auront d’autre choix que de les rejeter à la mer.

VIDAL Vincent
VIDAL Vincent
1 année il y a

Bonjour,
Très honnêtement je pense qu’il faut dire les choses, pour que le citoyen puisse se faire son opinion.
Je ne suis pas anti nucléaire, mais je pense que l’état aurait dû anticiper le renouvellement des centrales.
Celles-ci sont vieillissantes et de plus en plus difficiles à entretenir.
Je suis très content d’acheter de l’électricité pas trop cher.
Ceci dit rien n’est prévu pour protéger les sites d’une attaque terroriste. Sauf l’interdiction de survol.
Les personnes malveillantes ont toujours un coup d’avance.
L’argent est-il investi au bon endroit?
Ne pourrait-on pas économiser sur de nombreux postes de dépenses, pour dégager des sommes qui pourraient être allouées au nucléaire?

Mat
Mat
1 année il y a

Ah le nucléaire, passion française.
Votre article confond 2 choses : le danger et le risque. Oui une centrale nucléaire représente des dangers, mais le risque est bien souvent faible.
Le fait que chaque incident (même ultra banal) sur une centrale soit médiatisé contribue entre autre à une perception négative sur le long terme.
Je vous invite à aller voir les vidéos faite à ce sujet sur la chaine YouTube du Réveilleur, notamment les vidéos qui traitent de la gestion des déchets nucléaires. Vous pourriez apprendre des choses, sauf bien sur si votre conditionnement idéologique reste plus fort que la raison
https://www.youtube.com/c/LeR%C3%A9veilleur/videos
A l’heure où réduire le Co2 dans l’atmosphère devrait être la priorité numéro 1, comment tenir un discours antinucléaire basique sans tenir compte des autres enjeux ?
Au fait, vous êtes au courant que les ruptures de barrage en France on fait des centaines de morts au cours de l’histoire ? Qu’environ 40000 morts / an en France sont imputable à la qualité de l’air ? Et le nombre de mort du au nucléaire en France ? 0.

Vincent Meyer
Vincent Meyer
1 année il y a

2 autres points faible : les économies sur la maintenance et le recours massif à du personnel intérimaire

David
David
1 année il y a

Salut,
La faible sécurité des sites nucléaires Français étant scandaleuse, d’autant plus dans notre contexte actuel, ne pourrait on pas tenter une pétition auprès des députés ou ministres ?

Thomas
Thomas
1 année il y a

La France a frôlé un accident du type Fukushima en 1999 avec la tempête qui a frappé la côte atlantique fin décembre. La tempête a provoqué desvague tel qu elle ont inondé la centrale, provoquant l arrêt du refroidissement des réacteur. On doit notre salut qu au professionnalisme des personnel de la central qui sont parvenu à redémarrer les pompe avant que le coeur ne surchauffe. Autre gros danger cette fois sur trois central c est le barrage de vouglan dans l Ain qui est dans un état plus que préoccupant, si celui si viens à céder alors c est les central de Saint Alban cruas et Tricastin qui seront submergé par la vague provoquant trois Fukushima d un coup. Le risque terroriste ne fait que sa ajouter à tous sa… Avec le nucléaire pour être sur qu on ai des problème on a beurrée les deux côté de la tartine !!!

1 2 3 8
Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio ! Les plantes sauvages : 

  • sont facilement reconnaissables quand on les connaît !
  • sont présentes partout en Europe
  • t’apportent tous les nutriments dont tu as besoin

Télécharge gratuitement ton dossier

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.