3 conseils pour faire caca dans les bois !

L’année dernière j’ai fait un trek de 3 jours avec deux amis dans les Alpes Suisses.

Le dernier jour, un de mes amis ne paraissait pas bien, il était crispé et insistait pour finir le plus rapidement possible.

On a fini le trek dans un restaurant d’altitude et, au lieu de se poser pour commander une bière en terrasse, il s’est précipité aux toilettes.

10 minutes plus tard, il est revenu avec un visage extatique.

Il nous a finalement avoué qu’il se retenait depuis la veille, je le cite “Une heure de plus et je me chiais dessus”.

Il n’avait jamais fait ses besoins hors des toilettes et ne savait pas du tout comment s’y prendre…

Alors si toi aussi tu ne sais pas comment faire tes commissions en pleine nature (ou si tu veux optimiser ta technique), voici 3 conseils pour faire caca dans les bois !

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

LA MEILLEURE TECHNIQUE LOW-TECH

POUR CONSTRUIRE SON PROPRE RÉCHAUD

TECHNIQUE POUR CONSTRUIRE SON PROPRE RÉCHAUD
Chauffe toi gratuitement en utilisant seulement 2 boîtes de conserve !

Découvre ce tutoriel simple et accessible à tous.


En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.

 

Conseil n°1 : Creuse un trou

Oui, les excréments et le papier toilette se dégradent.

Mais il n’y a rien de pire que de tomber sur un tas de papier toilette au bord d’un chemin.

Sois sympa, pense aux autres et creuse un trou pour y ensevelir tes excréments et ton papier toilette.

Le plus simple est d’utiliser un bois de bois solide ou une pierre plate.

caca bois 1

Si tu ne peux pas creuser un trou suffisamment profond, crée une petite pyramide de terre par dessus.

 

Conseil n°2 : Trouve la bonne position

Pour faire tes besoins dans de bonnes conditions, tu dois trouver une position confortable.

Tu vas devoir tenir cette position plusieurs minutes, le temps de faire tes besoins, mais aussi de t’essuyer.

Alors je te conseille de l’essayer avant, ce serait dommage d’avoir une crampe en plein milieu.

Ou pire, de lâcher et de tomber en plein dedans.

Voici les deux positions que je te recommande.

 

Position 1 : te tenir à une branche ou un tronc

caca bois 2

C’est ma position préférée, l’avantage c’est qu’elle ne demande pas beaucoup de force.

L’inconvénient c’est que tu n’as plus qu’une main de libre pour t’essuyer.

 

Position 2 : Contre un tronc

caca bois 3

L’avantage c’est que tu as tes deux mains libres.

L’inconvénient c’est qu’il faut avoir de bonnes cuisses.

 

Conseil n°3 : Choisis les bonnes feuilles pour t’essuyer

Si tu n’as pas de papier toilette ou de mouchoir avec toi, il va falloir improviser.

Pour ça, les feuilles sont les plus adaptées et, heureusement, ce n’est pas ce qui manque en forêt.

Mais attention, n’utilise que les feuilles encore attachées aux branches.

Les feuilles tombées à terre peuvent contenir des bactéries, des champignons ou des insectes que tu ne veux pas retrouver à l’intérieur de ton colon.

caca dans les bois bleuet

Voici les feuilles les plus douces : Bardane, Bleuet, Molène

Et les feuilles à éviter : Ortie, ronce, maïs (ça coupe)…

 

Quelques conseils supplémentaires…

  • Pour limiter les risques de contamination, ne fais pas tes besoins à moins de 2 m des points d’eau. Surtout si tu te sers de cette eau pour boire.
  • Si tu campes avec un groupe, définissez un endroit commun pour éviter de transformer les alentours en terrain miné. Dans ce cas, l’idéal est de creuser une petite tranchée ou vous ferez tous vos besoins.
  • Dans ton sac, prévois un kit hygiène avec papier toilette et gel hydroalcoolique pour t’essuyer les mains. Pense à placer le papier toilette dans un sachet de congélation zip pour le protéger de l’humidité.

Partage moi tes astuces dans les commentaires !

 

Prépare-toi !

Antoine,
Apprendre Préparer Survivre

S’abonner
Notification pour
guest

64 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Claire
Claire
5 jours il y a

Salut,
Lol une pierre ! j’ai du mal à visualiser comment on fait…
j’habite dans la foret depuis quelques années et fais presque toujours mes besoins dans la foret (donc sauf en déplacement), et suis tellement habituée à apporter de l’humus à ma foret préférée que je ne supporte plus de polluer de l’eau potable pour ça, tellement que les toilettes à eau me dégouttent ! Maintenant j’aurais tendance à me retennir pour ne plus y aller, ce plouf dégouttant, beurk ! Et l’odeur reste plus longtemps dans les toilettes à eau que dans la nature (ou que dans des toilettes sèches) si on comparre la chasse tirée ou le tas recouvert.
J’aime bien la technique de faire caca dans la pente en se tenant à un arbre comme Antoine, puis à m’agenouiller avec les fesses légèrement relevées, cambrées, (si je ne peux pas bien enlacer l’arbre pour me servir de mes 2 mains). Même si avec l’expérience être simplement accroupie me convient bien.
Pour m’essuyer j’utilise du papier toilettes, mais si je trouve de la mousse humide et propre c’est encore mieux !
Moi je ne creuse pas si profond, je gratte juste les feuilles, puis je recouvre mon caca d’un tas de feuilles (ou herbes si c’est dans les prés) d’environ 10cm, puis de branches mortes en les répartissant plus ou moins en quadrillage de sorte à maintenir les feuilles, qu’elles ne s’envolent pas. De cette façon je reconnais mon tas pour un an et ne marche pas dedans, et encore on pourrait marcher dessus et ne rien voir ni sentir !
Bien sur je ne fais pas ça dans un passage, ni même un petit sentier d’animal, mais plutôt contre un arbre ou un buisson, dans un recoin ou personne n’ira marcher ou chouter, ni humain, ni animal.

Alors bon soulagement qui enrichit le sol !

ELENA
3 mois il y a

Une vieille dame qui aurait a ce jour qq 100 ans nous disant s’essuyer avec une pierre qu’elle avait essuyé !!!

Jicel74
Jicel74
3 mois il y a

Il y a un bouquin : « comment chier dans les bois », le titre parle de lui même

Kidah
Kidah
4 mois il y a

Re-bonjour, pour les femmes il existe un système très ingénieux peu onéreux et ultra pratique pour uriner debout sans en mettre partout c’est le « pissedebout » une société de Montpellier utilise des produits bio et recyclable pour agrémenter le quotidien des femmes actives (randonnées, milieu militaire etc…), pour ma part j’en ai un dans mon sac à main qui ne me quitte jamais dans sa boite avec mes petites lingettes c’est l’idéal quand on doit se soulager comme les hommes à notre guise 😉
Si cela intéresse vous allez sur internet taper pissedebout dans le mode de recherche et laissez vous guider !
Survivalistement vôtre,

Kidah

Kidah
Kidah
4 mois il y a

Bonjour, je conseille également une fois « l’affaire classée » de planter une branche à la verticale pour signaler l’endroit du « trésor » car il est tout aussi inconfortable de creuser dans un « feuillet » déjà utilisé.
Bonne journée,

Wildstraw
Wildstraw
4 mois il y a

Fm wildstraw
To Antoin
BT
Bonjour, je voulais faire un comentaîr concernant le mail ou Antoin parle de morse.
La lumière oui. Le son dont on a controle de la longeur de signal aussi. Mais dans aucun cas taper dans un tuyauterie. Un coup aura tj la meme longeur donc on pourra pas distinguer les point de trait.
Cordialement
BT
AR

Didier
Didier
3 mois il y a
Répondre à  Wildstraw

C’est vrai. Dans ce cas on utilise le silence entre les sons. Délai court pour un point, délai long …

Reine des prés
Reine des prés
4 mois il y a

Mais quel sujet passionant ! Moi j’ai presque toujours trouvé deux cailloux suffisamment surélevés où mettre mes pieds de sorte que je pouvais m’accroupir complètement sans avoir les fesses par terre.
Et je ne laisse pas mon papier dans la nature. Soit je m’essuie avec des feuilles (mais c’est quand même moins efficace que le papier toilette) soit je mets tout mon papier sale dans un « sac à caca »: un sac plastique fermé accroché à l’extérieur du sac à dos. Ça ne sent pas mauvais et je le mets à la poubelle quand je passe dans un village, comme mes autres déchets.

Coquelicot
Coquelicot
4 mois il y a

Cette anecdote m’est malheureusement déjà arrivé (de me précipiter aux toilettes d’un café après qq jours de rando) pas parce que je ne sais pas faire mais parce que suite à une opération du genou il y a qq années j’ai perdu une bonne partie de la flexion et je ne peux plus m’accroupir (irréversible d’après le kiné) et c’est un vrai handicap ! Même en s’appuyant contre un arbre c’est ok pour uriner mais pour caguer c’est vraiment difficile ! Bref, sur une rando de courte durée pas de soucis mais je pense que ce serait compliqué si je devais vivre longtemps dans un lieu sans toilettes surélevées (les toilettes à la turque c’est compliqué aussi dans mon cas)

Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio ! Les plantes sauvages : 

  • sont facilement reconnaissables quand on les connaît !
  • sont présentes partout en Europe
  • t’apportent tous les nutriments dont tu as besoin

Télécharge gratuitement ton dossier

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.