3 conseils pour faire caca dans les bois !

L’année dernière j’ai fait un trek de 3 jours avec deux amis dans les Alpes Suisses.

Le dernier jour, un de mes amis ne paraissait pas bien, il était crispé et insistait pour finir le plus rapidement possible.

On a fini le trek dans un restaurant d’altitude et, au lieu de se poser pour commander une bière en terrasse, il s’est précipité aux toilettes.

10 minutes plus tard, il est revenu avec un visage extatique.

Il nous a finalement avoué qu’il se retenait depuis la veille, je le cite “Une heure de plus et je me chiais dessus”.

Il n’avait jamais fait ses besoins hors des toilettes et ne savait pas du tout comment s’y prendre…

Alors si toi aussi tu ne sais pas comment faire tes commissions en pleine nature (ou si tu veux optimiser ta technique), voici 3 conseils pour faire caca dans les bois !

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

LA MEILLEURE TECHNIQUE LOW-TECH

POUR CONSTRUIRE SON PROPRE RÉCHAUD

TECHNIQUE POUR CONSTRUIRE SON PROPRE RÉCHAUD
Chauffe toi gratuitement en utilisant seulement 2 boîtes de conserve !

Découvre ce tutoriel simple et accessible à tous.


En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.

 

Conseil n°1 : Creuse un trou

Oui, les excréments et le papier toilette se dégradent.

Mais il n’y a rien de pire que de tomber sur un tas de papier toilette au bord d’un chemin.

Sois sympa, pense aux autres et creuse un trou pour y ensevelir tes excréments et ton papier toilette.

Le plus simple est d’utiliser un bois de bois solide ou une pierre plate.

caca bois 1

Si tu ne peux pas creuser un trou suffisamment profond, crée une petite pyramide de terre par dessus.

 

Conseil n°2 : Trouve la bonne position

Pour faire tes besoins dans de bonnes conditions, tu dois trouver une position confortable.

Tu vas devoir tenir cette position plusieurs minutes, le temps de faire tes besoins, mais aussi de t’essuyer.

Alors je te conseille de l’essayer avant, ce serait dommage d’avoir une crampe en plein milieu.

Ou pire, de lâcher et de tomber en plein dedans.

Voici les deux positions que je te recommande.

 

Position 1 : te tenir à une branche ou un tronc

caca bois 2

C’est ma position préférée, l’avantage c’est qu’elle ne demande pas beaucoup de force.

L’inconvénient c’est que tu n’as plus qu’une main de libre pour t’essuyer.

 

Position 2 : Contre un tronc

caca bois 3

L’avantage c’est que tu as tes deux mains libres.

L’inconvénient c’est qu’il faut avoir de bonnes cuisses.

 

Conseil n°3 : Choisis les bonnes feuilles pour t’essuyer

Si tu n’as pas de papier toilette ou de mouchoir avec toi, il va falloir improviser.

Pour ça, les feuilles sont les plus adaptées et, heureusement, ce n’est pas ce qui manque en forêt.

Mais attention, n’utilise que les feuilles encore attachées aux branches.

Les feuilles tombées à terre peuvent contenir des bactéries, des champignons ou des insectes que tu ne veux pas retrouver à l’intérieur de ton colon.

caca dans les bois bleuet

Voici les feuilles les plus douces : Bardane, Bleuet, Molène

Et les feuilles à éviter : Ortie, ronce, maïs (ça coupe)…

 

Quelques conseils supplémentaires…

  • Pour limiter les risques de contamination, ne fais pas tes besoins à moins de 2 m des points d’eau. Surtout si tu te sers de cette eau pour boire.
  • Si tu campes avec un groupe, définissez un endroit commun pour éviter de transformer les alentours en terrain miné. Dans ce cas, l’idéal est de creuser une petite tranchée ou vous ferez tous vos besoins.
  • Dans ton sac, prévois un kit hygiène avec papier toilette et gel hydroalcoolique pour t’essuyer les mains. Pense à placer le papier toilette dans un sachet de congélation zip pour le protéger de l’humidité.

Partage moi tes astuces dans les commentaires !

 

Prépare-toi !

Antoine,
Apprendre Préparer Survivre

S’abonner
Notification pour
guest

63 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Martin B. Lortie
8 mois il y a

Il faut prendre en compte la quantité de déchets produits selon le nombre de personnes. Un groupe de 10 personnes produit approximativement chaque jour 15 litres d’urine et 2.5kg de matières fécales. Il faut donc creuser un trou suffisamment profond (surtout qu’on recouvre les déjections avec un peu de terre à chaque fois). Ces matières excrémentielles sont potentiellement très dangereuses pour la santé en raison de la prolifération de bactéries et virus, propagés ensuite par les insectes. Pour ces raisons, l’emplacement des feuillées doit être choisi avec soin à environ 100 mètres de la zone où les aliments sont stockés et cuisinés. Dans les Armées, c’est un sujet pris au sérieux. Dans le TTA150, il y a 5 pages consacrées à la construction des feuillées…

Essi
Essi
8 mois il y a

Pour éviter de laisser traîner des mouchoirs sales, on devrait toujours emporter un petit sachet tel que l’on trouve dans les toilettes pour dames pour les serviettes hygiéniques. On s’en débarrassera au retour. Comme pour les toutous en ville. On y met les des feuilles de papier propre en sortant, et au retour, hop, on jette.

Laya
Laya
8 mois il y a

Histoire vrai pour rire: en voyage en Mongolie au début de l’hiver, je traverse la steppe en 4×4 avec un guide et mon mari. Un super paysage s’offre à nous, on s’arrête pour en prendre plein les yeux. Puis j’en profite pour une pause pipi. Seulement qui dit steppe dit rien pour avoir un minimum d’intimité. Pas de pb: je m’éloigne de la voiture (les mains dans les poches, puisque ce n’est qu’une pause pipi…) et ces messieurs ont la délicatesse de détourner le regard. Mais! Au moment de m’accroupir, la position et la nourriture Mongole aidant, mon intestin se manifeste et c’est la cacatrophe…!!! Pas de mouchoir en poche, pas d’arbre pour attraper une feuille… la seule chose à ma portée c’est… la fine pellicule de neige fraichement tombée. Bon bah… c’est rafraichissant mais surtout c’est efficace!
Moralité: toujours avoir un paquet de mouchoir en poche, et ne pas avoir peur de se salir les mains 🙂 🙂

MONTEILS
MONTEILS
8 mois il y a

Et surtout avoir un briquet pour brûler le papier Q

Mala
Mala
8 mois il y a

Vivant dans la garrigue depuis 5 ans, je fonctionne aux toilettes sèches, copeaux de bois Tutti quanti … Mais au début, nous étions en tente, et pas de lieu pour jeter nos déjections , si jamais la terre est trop argileux ou caillouteuse, c’est aussi possible d’enterrer ses excréments dans les cailloux, c’est sur qur le mélanger c’est mieux et j’ai su faire pousser des avocats et des tomates dans mon caca composté dans les clapasses (monticules de cailloux séparant les zones dans la garrigue) 😀
sinon question papier hygiénique mon conseil, investir dans du papier bio dégradable ou recyclé … Pas de mystère , le blanc le rose et le triple face qui sent la rose et l’eucalyptus on oublie ! Ça évite de surcharger avec ses papiers pleins de caca surtout si on voyage sur du long terme, salut quoi …

Françoise
Françoise
10 mois il y a

Si tu pars pour longtemps, moi j’aime bien la chaudière de 5 gallons, j’enfile le papier de toilette dans l’anneau de métal, j’y glisse un sac en plastique compostable ou sinon tu peux mettre des feuilles mortes ou autres dans le fond (pour éviter de tout beurrer) et je fais tenir le tout avec une nouille de piscine que je fends sur la longueur. Celle-ci devient assez solide pour t’assoir dessus comme une toilette. J’utilise le tout démonter dans le transport avec le couvercle et j’y transporte le nécessaire à l’intérieur et autres produits comme savon, vaisselle, sacs pour déchet, etc. Il suffit de la laver pour le retour

Lemaire
Lemaire
8 mois il y a
Répondre à  Françoise

Bonjour, j’imagine ce que vous écrivez, mais si vous aviez une photo… ce serait top ! 😉🙏

Doucemoisson
Doucemoisson
1 année il y a

Un petit truc pour ceux qui ont de la difficulté avec la position accroupie, prendre un arbre souple de taille moyenne et le replier sous soi. S’appuyer dessus, assis, pour garder l’équilibre. ça fait officie de siège…

mo rivoire-marc
mo rivoire-marc
1 année il y a

Personnellement, j’ai vécu en camion il y a 12 ans de cela w et il avait été exclu de « perdre » de la place à l’intérieur de mon petit Alfred avec l’installation de toilettes chimiques – dont le principe mm me déplaît. J’ai donc pu réinvestir les savoirs traditionnels, qui m’avaient été transmis par mes aïeux. À savoir :
1) si tu as la mer pas loin, essaie de faire tes besoins au plus près. La marée emportera les reliquats. En revanche, ds ce cas tu ramasses ton papier. Et si tu n’as pas de papier, l’eau de mer ou des algues seront une bonne alternative.
2) si tu es trop loin de l’eau ms qd mm près d’une plage, creuse un trou ds le sable / la vase, et enfouis le tout (popo + PQ)
3) si tu es ds tt autre environnement, fais au mieux !! Mais la règle d’or est : ne laisse pas à découvert déjections ou papier. C’est un minimum de respect, pour les autres, pour les animaux, pour soi…

Gilboa
Gilboa
1 année il y a

A propos du comment faire caca, perso, je fais comme tu dis, mais brûle les papiers toilettes…y compris ceux que je rencontre très désagréablement. (Dans les treks dans les déserts près desquels j’ai vécu, ce sont hélas des spectacles très fréquents et là-bas, pas de problème d’humidité pour brûler les papiers)

Hermantier
Hermantier
1 année il y a

Faire un trou ou une bute en forêt pour faire ses besoins n est pas aisé. On peut les faire dans un endroit retiré des sentiers, derrière un rocher ou autres mais NE PAS LAISSER LE PAPIER UTILISÉ !!! Ça coûte pas cher d apporter un petit sachet réserver à le ramener, puis le jeter dans vos toilettes ou une poubelle.
Après avoir fait vos besoins, c est bien aussi de penser aux autres en mettant une pierre dessus ou des branchages…

Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio ! Les plantes sauvages : 

  • sont facilement reconnaissables quand on les connaît !
  • sont présentes partout en Europe
  • t’apportent tous les nutriments dont tu as besoin

Télécharge gratuitement ton dossier

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.