Alors, pour ou contre le professeur Raoult ?

C’est LA question du moment !

Celle qui agiterait les repas de famille… s’il y avait encore des repas de famille.

Comme tous les sujets d’actualité qui font débat, on entend de tout et on a du mal à savoir qui croire.

Avec toutes les fake-news qui circulent, difficile de se forger son propre avis.

Alors, après m’être sérieusement penché sur le personnage, voici ce que j’en pense.

De nombreux tests sont en cours sur la Chloroquine et l’Hydroxychloroquine

Plus de 20 essais sont en cours, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Espagne et en Chine.” [1].

 

Cela fait maintenant plusieurs mois que les premiers essais ont débuté.

En Chine, ils ont commencé fin 2019 !

L’hospitalisation due au Covid-19 dure environ un mois, un mois et demi pour les cas les plus graves.

Les médecins ont donc pu tester la Chloroquine et l’Hydroxychloroquine sur plusieurs cycles de patients.

Nous ne sommes plus au début de la pandémie, nous avons maintenant accès à des données fiables.

 

Mais malgré le nombre d’essais cliniques en cours et les efforts déployés partout à travers le monde, aucun résultat cohérent n’émerge [2].

Dans certains cas, l’utilisation de chloroquine et d’hydroxychloroquine semble légèrement améliorer l’état des patients.

Dans d’autres, aucun effet n’est constaté.

Au contraire, certaines études observent même une détérioration significative de l’état des patients.

 

Conclusion : malgré le nombre conséquent d’essais qui ont été lancés, on ne sait toujours pas si cela fonctionne vraiment. Ce qui n’est un très bon signe pour un médicament soi-disant miracle.

 

Les études du professeur Raoult ont été très critiquées dans les milieux scientifiques

« Ces résultats sont juste nuls et non avenus, ça ne nous apprend rien sur l’efficacité du traitement », fulmine l’épidémiologiste Catherine Hill [3]

Les patients de l’essai n’ont pas été tirés au hasard, comme c’est normalement le cas, mais soigneusement sélectionnés. 

Seuls les cas les moins graves auraient été admis dans l’étude.

« les participants de l’étude ont des formes moins graves que la moyenne des cas confirmés de Covid-19 » [3]

Et comme aucun groupe témoin n’a été mis en place, impossible de comparer les résultats avec des patients traités “normalement”. 

Je trouve ça dérangeant qu’un chercheur aguerri comme lui fasse des “erreurs” aussi grossières sur un sujet si grave. 

Même un étudiant en médecine connaît les règles d’un essai clinique.

En réalisant cette étude, le professeur Raoult SAVAIT qu’elle n’avait aucune légitimité scientifique.

De plus, depuis la publication de cette étude controversée, il aurait eu tout le temps de refaire une nouvelle étude en respectant les règles scientifiques.

Et de mettre tout le monde d’accord une bonne fois pour toutes sur l’effet de la Chloroquine et de l’Hydroxychloroquine.

Mais… il ne l’a pas fait.

Pourquoi ?

 

Jusque-là Raoult a eu… tort

Étonnement, c’est quelque chose qui est assez peu évoqué.

Mais les faits sont là.

Très tôt, le professeur Raoult a donné son avis sur le Covid-19.

Et, on ne peut que constater qu’il a eu tort… à chaque fois.

 

Le 21 janvier : “le monde est devenu fou, il y a 3 Chinois qui meurent et ça fait une alerte mondiale”

https://www.youtube.com/watch?v=qoBoryHuZ6E

 

Le 25 février : “Le covid-19 est probablement l’infection respiratoire la plus facile à traiter de toutes”

https://www.youtube.com/watch?v=8L6ehRif-v8

 

Le 14 avril : “L’épidémie va disparaître au printemps et dans quelques semaines il n’y aura plus de cas”

https://www.youtube.com/watch?v=5gMj6r9t-F4

 

Venant de quelqu’un de son niveau, c’est juste incroyable.

Honnêtement, je ne comprends pas comment il fait pour se tromper autant.

Ça pourrait même être drôle si la situation n’était pas aussi critique.

Depuis janvier, à travers mes emails, mais aussi de mes lives j’ai décrypté la situation et fait des projections sur l’évolution de la situation.

Statistiquement, j’ai eu beaucoup plus souvent raison que lui…

Télécharge gratuitement le guide :

10 ASTUCES POUR UN STOCK DE NOURRITURE SAIN ET EFFICACE

Ne fait pas les erreurs que 95% de la population !
Découvre comment te créer un stock de nourriture adapté à TES besoins.

cover-dossier-stock-nourriture

En bonus avec le guide : reçois des conseils de survie par emails.
Pas de blabla ou des tests de matériel, mais des conseils et astuces pratiques que tu pourras mettre en pratique dans ta vie de tous les jours.

Mais, pourquoi avons-nous tant besoin du professeur Raoult ?

À chaque crise c’est pareil, il faut un héros, un leader.

Quelqu’un pour nous guider vers la solution, la guérison.

Normalement, ce héros, c’est notre président Emmanuel Macron qui devrait l’incarner.

Mais depuis le début, sa gestion de la crise a été catastrophique, voire pitoyable.

Alors qu’il aurait dû rassembler, il a divisé. 

Nous avons donc dû trouver un héros ailleurs.

Un héros à l’opposé du leader qui nous a tant déçus, un héros anti-système.

Alors nous avons trouvé le professeur Raoult.

Un chercheur au look de rockeur qui ose dire tout haut ce qu’il pense. 

Soit, exactement l’inverse de tout ce qu’on entend partout dans les médias.

Il nous a rassurés, il nous a promis un traitement miracle.

Comment ne pas être séduit ?

Mais pour l’instant, on ne peut que constater qu’il s’est quasiment toujours trompé…

 

Prépare-toi !

 

Antoine

Apprendre Préparer Survivre

 

Source : 

[1]https://www.bbc.com/afrique/monde-52262179

[2]https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/coronavirus/documents/hydroxy-chloroquine_et_covid-19.pdf

[3]https://www.20minutes.fr/sante/2758671-20200410-coronavirus-nouveaux-resultats-etude-nouvelles-critiques-encontre-professeur-didier-raoult

11 Comments

  1. Tytgat

    14 mai 2020 at 5 h 40 min

    Vous feriez mieux de vous informer plus largement – par exemple sur radio Québec -avant de critiquer un docteur qui agit au lieu d’attendre des certitudes protocolaires européennes qui n’ont même pas reprises son protocole complet dans leurs etudes.

  2. Sam

    13 mai 2020 at 19 h 13 min

    Bonjour Antoine,

    Bravo pour ton raisonnement.

    Il y a :
    – celui qui nous dit que ça devrait aller, à l’avenir, et qu’il saura nous soigner (Enfin, si on se présente à temps… ) ;
    – et celui qui nous répète que nous sommes en guerre, qu’il va falloir y mettre du sien (effort de guerre, retourner bosser,… ) et qu’ainsi nous vaincrons.

    L’un comme l’autre a tenté de rassurer, à sa manière… en minimisant, afin de résorber une éventuelle panique.

    Deux constats :
    – Pr Raoult a guéri des gens arrivés, à temps, dans son service (Sous réserve de futures complications) ;
    – en mars, j’ai lu les articles africains traitant du nombre de cas recensés dans plusieurs de leurs pays, le nombre de morts du covid est très bas, en Afrique noire : les gens y sont souvent traités pour le palu, à l’aide de la chloroquine.

    Ces deux constats permettent d’avancer que son traitement fonctionne. Le fait qu’il minimise n’est, en revanche, pas une bonne chose, le peuple n’aime pas qu’on lui mente. Je fais partie des gens qui préfèrent savoir à quoi s’attendre, qu’il s’agisse du meilleur ou du pire.

    Autre point, Madagascar utilise l’Arthemisia (l’armoise), ils distribuent une boisson qui en contient au peuple. Il y a quelque chose à creuser de ce côté-là.

    1. Jean-Baptiste

      14 mai 2020 at 2 h 14 min

      Salut Sam,

      Malheureusement, tes deux constats ne prouvent absolument rien.

      Pour le premier “Pr Raoult a guéri des gens arrivés, à temps, dans son service (Sous réserve de futures complications)”. Rien ne dit que les symptômes ne se seraient pas aggravés sans aucun traitement. Pour cela, il aurait fallu fonctionner avec des essais en double aveugle. Bien que ce soit incompatible dans une situation d’urgence, cela est désormais largement faisable compte-tenu de la relative faible saturation des hôpitaux. Or il n’en est rien.

      Pour le second “en mars, j’ai lu les articles africains traitant du nombre de cas recensés dans plusieurs de leurs pays, le nombre de morts du covid est très bas, en Afrique noire : les gens y sont souvent traités pour le palu, à l’aide de la chloroquine”. Idem que le premier point. Il y a une multitude de facteurs qui peuvent influer sur la mortalité des populations africaines telles que :
      – Pour l’Afrique, on généralise la pratique, la culture et le patrimoine génétique d’un ensemble de populations réparties sur un continent entier. C’est comme dire qu’un français vit de la même manière qu’un grec ou qu’un estonien (et encore je n’inclus pas la Russie). Bref, c’est tellement des extrêmes que cela n’a finalement que peu de sens.
      – Quelle souche est présente actuellement en Afrique (plusieurs souches du virus et donc virulence et effets différents) ?
      – Quelle moyenne d’age et quel âge médian pour ces populations africaines et par rapport à qui en Europe (Italie ou Irlande, …) ?
      – Quel impact a le climat local ? On sait que les températures élevées et les UV détruisent les virus. Même si les personnes se le transmettent, la charge virale (le nombre de virus absorbé) est peut-être moins forte ou affaiblie ce qui donne une chance supplémentaire au système immunitaire de le combattre.
      – Quel impact de l’alimentation ? Des régimes alimentaires différents produisent des systèmes immunitaires différents.
      – Quels moyens pour l’accès aux soins ?
      – Quel climat (équatorial, tropical, désertique, sec ou humide) ?
      – Quelle politique de prévention des risques ?
      – Quelle discipline des habitants à suivre les règles ?
      – Quel patrimoine génétique (le plus dur à déterminer) qui détermine la sensibilité à une maladie particulière ?

      1. Sam

        14 mai 2020 at 16 h 05 min

        Salut Jean-Baptiste,

        Sous réserve d’éventuelles futures complications : j’entendais une réinfection, une mutation ou le décèlement d’effets secondaires liés au traitement de Raoult, à moyen ou long terme.
        Disons que les premiers patients ont permi de tester le traitement. Je me dis que lorsqu’on attrape cette saloperie dont on ne sait rien et qu’on entend un médecin au regard bienveillant dire qu’il a une idée pour nous soigner, à l’heure où tout le monde patauge et lorsqu’on est dans un sale état, dans la plupart des cas, on ne dit pas non. Pour d’autres, son expertise mondialement reconnue et sa dissidence nationale sont gage de fiabilité.

        Je visais une partie de l’Afrique, celle où le palu sévit toujours, en 2019-2020, et où les traitements sont administrés à titre curatif, il y a également et surtout l’aspect médicamenteux préventif et les plantes dont les populations touchées ont une bonne connaissance.

        Quant aux autres questions, dont celle de savoir quelle souche se ballade, ici ou là, je laisse ça aux infectiologues, sociologues, climatologues et autres experts.
        Elles sont intéressantes et peuvent également être transposées, en France, étant donné que les foyers de covid sont loin d’être homogènes, dans nos régions. Il y a également la question du port du masque, il y a une sacrée différence entre le généraliser ou le recommander (Allemagne, USA, UK), obliger son port partout (Pologne, Éthiopie, Maroc) ou le rendre obligatoire uniquement dans les transports (France).

        Il y a quatre choses dont on est sûrs :
        – certains aliments sont à privilégier pour garder un bon système immunitaire, tout en les alliant à d’autres pour que ce soit équilibré ;
        – des patients de Raoult vont mieux ;
        – les virus peuvent muter, a fortiori celui-ci, un traitement valable, hier, peut devenir plus ou moins inefficace, aujourd’hui ;
        – s’isoler des autres est une évidence, s’agissant d’une saloperie respiratoire ; et ça, c’est valable partout.

  3. Jean-Baptiste

    13 mai 2020 at 14 h 15 min

    Ton argumentaire sur Raoult est construit et cohérent et j’avoue que je vais de plus en plus dans ce sens au fur et à mesure des découvertes.
    Une chose également qui lui a permis d’avoir cette image de héros est qu’en creusant un peu, pas mal de ses contradicteurs se sont bien gavés des avantages divers et variés des labos et lobbys pharmaceutiques. C’est ce qui les a décrédibilisés et ainsi renforcé Raoult sur le plan de la morale et de l’honnêteté (pour le moment).

    1. DEVILLIERS

      13 mai 2020 at 17 h 40 min

      J’ADORE DE GRAND PROFESSEUR LUI SEUL CONNAIT LA VERITE

  4. Seth

    13 mai 2020 at 11 h 38 min

    Tu as juste oublié qq faits :
    – Le professeur Raoult à associé à l’Hydroxychloroquine une antibiothérapie : l’azythromicine
    – Ses résultats ne l’ont été que sur une population “non gravement atteinte” et il le précise bien.
    – Plusieurs politiques ce sont fait soigner par son traitement.
    – Buzin la même prescrit à une de ses amie !!!
    – La plupart des pays qui utilise le Plaquenil ( Hydroxychloroquine ) contre le palu non pas beaucoup de cas de covid19.
    ===> donc effectivement très facile à traiter (si notre gouvernement le voulait, mais ce n’est pas le cas puisque qu’ils ont interdit le TTT a partir de 15 janvier ??? = Autrement dit, tout médecin qui appliquerait son serment d’Hippocrate en mettant en oeuvre un traitement susceptible de sauver des vies sera radié de l’Ordre des médecins et ne pourra plus exercer.}
    On signalera, que c’est Lévy, le mari de Buzyn qui a été nommé par Macron conseiller d’Etat siégeant auprès dans le Bureau du Conseil de l’Ordre des médecins…
    – Les Français n’ont pas le droit de se soigner a l’aide du TTT du PROFESSEUR Raoult mais l’autorisation à été donné à nos militaire ????
    Une action en justice est intenté contre le gouvernement et a pour but de montrer que les citoyens ne se laissent pas faire, s’opposer à Macron et tous les « spécialistes » qui veulent nous interdire les traitements qui marchent, comme l’hydroxychloroquine. Mais il s’agit aussi de demander réparation pour les préjudices, les souffrances, les morts… dues à l’absence de masques, de tests… : https://www.youtube.com/watch?v=rgamPDmKDoc&feature=emb_logo

    1. Antoine

      13 mai 2020 at 11 h 58 min

      Bonjour Seth,

      Merci pour ta réponse, je vais répondre point par point.

      – Le professeur Raoult à associé à l’Hydroxychloroquine une antibiothérapie : l’azythromicine
      => effectivement, j’aurais pu préciser cela

      – Ses  résultats ne l’ont été que sur une population “non gravement atteinte” et il le précise bien.
      => Le problème et qu’il à mis en paralelle les chiffres de son essais (avec des patients moins gravement atteint) et les chiffres globaux des patients francais, ce sont deux données qui ne sont pas comparable, et il manque toujours le plus important, le groupe témoins. Sans groupe témoins, les résulatats de son étude ne sont tout simplement pas exploitable.

      – Plusieurs politiques ce sont fait soigner par son traitement.
      => Pour moi ce n’est pas un argument, les politiciens font ce qu’ils pensent être bon pour eux, mais je pense qu’on est tous d’accords pour se dire qu’ils se trompent souvent.

      – Buzin la même prescrit à une de ses amie !!!
      => Idem

      – La plupart des pays qui utilise le Plaquenil ( Hydroxychloroquine ) contre le palu non pas beaucoup de cas de covid19.
      => Les pays chaud semblent avoir moins de cas, mais énormément de données manquent, ce sont des pays souvent sous développés.

      donc effectivement très facile à traiter (si notre gouvernement le voulait, mais ce n’est pas le cas puisque qu’ils ont interdit le TTT a partir de 15 janvier ??? = Autrement dit, tout médecin qui appliquerait son serment d’Hippocrate en mettant en oeuvre un traitement susceptible de sauver des vies sera radié de l’Ordre des médecins et ne pourra plus exercer.}
      On signalera, que c’est Lévy, le mari de Buzyn qui a été nommé par Macron conseiller d’Etat siégeant auprès dans le Bureau du Conseil de l’Ordre des médecins…

      – Les Français n’ont pas le droit de se soigner a l’aide du TTT du PROFESSEUR Raoult, mais l’autorisation à été donné à nos militaire ????
      => Non, l’armée a fait des stocks, mais ne les utilise pas, c’est le principe de précaution. Ils se doivent de tout prévoir, dans le cas (qui semble improbable à l’heure actuelle) où le traitement est validé, ils doivent avoir la capacité de traiter les troupes.

      Une action en justice est intenté contre le gouvernement et a pour but de montrer que les citoyens ne se laissent pas faire, s’opposer à Macron et tous les « spécialistes » qui veulent nous interdire les traitements qui marchent, comme l’hydroxychloroquine.  Mais il s’agit aussi de demander réparation pour les préjudices, les souffrances, les morts… dues à l’absence de masques, de tests… : https://www.youtube.com/watch?v=rgamPDmKDoc&feature=emb_logo
      => Selon les nombreuses données dont nous disposons, le traitement proposé par Raoult ne fonctionne pas, c’est un fait scientifique.
      => Pour le cas des masques j’en parle dans un précédent article, c’est tellement gros que ce n’est soit de l’incompétente à un niveau jamais vu, soit une action délibérée.

    2. Frédéric Valmonte

      13 mai 2020 at 13 h 32 min

      Bonjour

      Chacun sa place .
      Si demain je venais à remettre en cause tous tes conseils alors que mes compétences sont moindres que les tiennes, serais tu accepter mes critiques et remettre en cause ton expérience dans ce domaine?
      Non, tu ferais comme le docteur RAOULT qui est reconnu mondialement dans son domaine qui n est pas le mien ni le tien.
      Personnellement si je veux un conseille de comptabilité j irai voir mon expert comptable, pas une personne de moindre competences.

      Tu es expert en survie, parce que tu as acquis tes galons sur le terrain et comme tu le sais, il y aura toujours des detracteurs pour te ridiculiser voir t insulter d etre un menteur et un usurpateur. La seule façon de répondre à ces personnes c est de les confronter à leur expérience et la reconnaissance par la profession.
      Mr Raoult est une personne reconnue mondialement depuis longtemps.
      Si on met en cause son avis sur son protocole alors que l on a pas de compétence dans le domaine, alors ON DEVRAIT METTRE EN CAUSE TOUT LE MONDE . C est la porte ouverte à tout.

      1. Antoine

        13 mai 2020 at 13 h 50 min

        Bonjour Frédérique,

        Je pense qu’il est sain de remettre en question ce qu’on nous dit.

        Je ne prétends pas être un expert absolu dans le survivalisme, depuis que j’décris mes emails j’ai eu de nombreuses personnes qui ont remis en questions certains de mes propos.

        Parfois j’avais raison, mais d’autres fois j’ai aussi eu tort, et ces personnes m’ont permis de m’améliorer dans des domaines ou j’avais des lacunes.

        Pour le Professeur Raoult, je n’ai pas les compétences nécessaires pour me plonger en détail dans son argumentaire scientifique.

        Par contre je suis assez compétent pour écouter ce qu’il dit au sujet de l’évolution de la pandémie et me rendre compte qu’il a malheureusement très souvent tords, ce qui me fait du coup douter du reste.

        Pour son protocole, il y a des basses logiques très simples qu’il faut respecter si on veut que son étude soit validée, il ne l’a pas fait et honnêtement je ne comprends pas pourquoi…

        Pour reprendre l’exemple de ton comptable, si je lui demander de faire mes comptes et que trois fois de suite je me prends un redressement fiscal je peux me dire qu’il est mauvais sans pour autant comprendre les erreurs qu’il a commises.

Leave a Reply