APPRENDRE PRÉPARER SURVIVRE

logo-APS-500

ES-TU SUFFISAMMENT PRÊT
POUR AFFRONTER CE QU’IL SE PRÉPARE ?

L’heure n’a jamais été aussi grave,
C’est un devoir de te préparer,
Pour toi et pour tes proches.

début 2020

 

Au début, c’était juste un fait divers

Une nouvelle forme de pneumonie détectée en Chine.

Quelques secondes au journal de 20h.

Rien de plus.

 

Une semaine plus tard, on a annoncé la découverte d’un nouveau virus

Ils l’ont appelé le “Coronavirus”.

A priori ça viendrait d’un marché aux poissons.

Ils ont montré des photos.

C’était sale, les normes d’hygiènes devaient être inexistantes.

Aucune chance que ça arrive chez nous.

 

Les premiers morts ont été signalés

D’abord un.

Puis trois.

Ensuite on a parlé en dizaines…

 

Les hôpitaux ont été vite débordés

Le gouvernement chinois a annoncé la création d’un gigantesque hôpital en urgence.

Ils en on fait une grande cause nationale.

Les images ont fait le tour du monde.

Mais rien n’a changé.

Les morts sont de plus en plus nombreux.

 

Les autorités chinoises ont mis des villes entières en quarantaines

Ce sont des millions de personnes qui se sont retrouvés bloqués chez eux.

Port du masque obligatoire.

Interdictions de circuler sans motif valable.

Les hôpitaux sont débordés.

Certains sont même morts dans la rue.

Pendant un moment on a cru que l’épidémie avait été contenue

Les quarantaines semblaient efficaces.

Le nombre de contaminés était même en recul.

Le gouvernement chinois annonçait même la prochaine fin de l’épidémie.

 

Pourtant, dans le monde entier, de nouveaux foyers ont été détectés

Corée du Sud, Iran, Italie…

Les autorités ont essayé de contenir la propagation de l’épidémie.

En Iran, ils ont même tenté de nier l’existence du virus…

Mais c’était trop tard.

Et tout le monde le savait.

 

L’épidémie est devenue une pandémie

D’une petite épidémie locale, le coronavirus est devenu une pandémie mondiale.

Ça ne sert plus à rien d’essayer de limiter sa propagation.

Il est déjà partout.

 

La panique s’est emparée de la population

Les autorités ont lancé des appels au calme.

Mais rien à faire, les pharmacies ont été dévalisées.

Plus de masque, plus de gants, plus de désinfectants.

 

Les frontières ont commencé à se fermer

Les gouvernements voulaient donner l’impression qu’ils agissaient.

Mais tout le monde savait qu’il était trop tard.

 

Les problèmes d’approvisionnement ont commencé

Certains chauffeurs sont tombés malades.

D’autres ont préféré rester chez eux de peur d’attraper le virus.

 

Les supermarchés ont été pris d’assaut

Les rayons se sont vidés.

Ceux qui traitaient les survivalistes de paranos ont été les premiers à se battre pour des boîtes de conserve.

La tension monte.

 

Le virus a muté

Il est devenu plus mortel.

Finis les 2% ou 3% de mortalité du début.

On est maintenant autour des 10%.

Comme le SRAS.

Mais en beaucoup plus contagieux…

 

Il n’y a plus personne dans les rues

Les hôpitaux sont débordés, les malades attendant sur le trottoir.

Les supermarchés sont vides.

Des affrontements ont éclaté pour des boîtes de conserve…

Il n’y a qu’un pas entre fiction et réalité

Ce scénario relève de la fiction.

Mais il est plausible.

Les premiers effets du réchauffement climatique se font à peine sentir.

Et pourtant, les catastrophes naturelles se font déjà de plus en plus nombreuses.

Sécheresses, inondations, tempêtes, incendies géants…

 

Nous vivons dans un monde au bord de l’effondrement

Une grave rupture de notre normalité pourrait arriver.

Et ça, bien plus vite qu’on ne le pense.

 

Le risque de troubles sociaux majeurs est de plus en plus important.

Les gilets jaunes ne sont que la partie émergée de l’iceberg…

 

Le réchauffement climatique va sévèrement s’accentuer dans les prochaines années.

Les sécheresses qui ont provoqué les incendies en Australie vont s’étendre au reste du globe…

 

La croissance de la population s’accélère, la courbe est exponentielle.

C’est mathématique, plus nous sommes nombreux, plus il y a de tensions, de troubles sociaux, de famines, de pandémies…

 

Les matières premières commencent à manquer, il faut creuser toujours plus profond pour en trouver.

Et c’est déjà le cas pour les matières premières dites de “remplacement”, comme les terres rares…

 

Nous sommes de plus en plus dépendants de la technologie.

C’est simple, sans internet, le monde s’arrête.

 

L’économie est complètement déconnectée de la réalité, l’argent ne vaut déjà plus rien.

La prochaine crise économique est imminente. 

Et pourtant, l’immense majorité vit comme si le système allait continuer de fonctionner indéfiniment.

 

Des troubles sociaux de grande ampleur sont à prévoir !

Le mouvement des gilets jaunes s’essouffle.

Mais il n’était que le premier signe de la tempête sociale qui arrive.

Le système démocratique actuel est à bout de souffle.

Le peuple est de mieux en mieux informé et refuse de se laisser diriger par une élite qui s’est coupée de la réalité.

Entre un peuple qui souhaite pouvoir prendre son futur en main (via les référendums ou les votes populaires), et un pouvoir qui refuse de perdre ses privilèges. 

Le fossé s’est transformé en gouffre.

Le clash est inévitable !

 

Partout dans le monde, on assiste à la montée des extrêmes !

Qu’ils soient de droite ou de gauche.

Les mouvements extrémistes surfent sur la montée des inégalités et sur les tensions sociales pour s’imposer sur le devant de la scène politique.

Trump en est le meilleur exemple.

La bien-pensance explose devant le populisme.

La tension augmente et peut faire craindre de futures guerres civiles dans les pays les plus fragiles.

Et, alors qu’on ne pensait plus cela possible, le risque de guerre entre deux pays développés devient de plus en plus réel.

Le risque n’a jamais été aussi important depuis la fin de la guerre froide.

 

L’impact du réchauffement climatique commence seulement à se faire sentir !

Les catastrophes naturelles qui étaient jusque là exceptionnelles vont devenir courantes.

Ça fait plusieurs dizaines d’années que les scientifiques nous alertent, mais aucune amélioration n’est à prévoir.

Au contraire, les prévisions sont de plus en plus pessimistes.

On redoute un effet d’emballement, que les premiers réchauffements déclenchent des réchauffements encore plus importants [1].

À court terme, les dégâts seront limités dans les pays développés avec “seulement” quelques dizaines ou centaines de morts à chaque catastrophe.

Mais pour les pays les plus précaires, ce sera bien pire.

 

Des famines sont inévitables dans les pays sous-développés !

Entre les sécheresses, les incendies géants et les inondations, l’agriculture primitive de certains pays ne résistera pas.

Les habitants des pays touchés devront faire un choix entre la famine et l’exil.

Des dizaines de millions de personnes viendront grossir les rangs des réfugiés.

Seule une minorité parviendra à destination.

Mais ce sera suffisant pour déstabiliser l’équilibre fragile des pays développés.

 

Les migrants seront bientôt beaucoup plus nombreux !

On était “habitué” aux migrants économiques, comme ceux en provenance des pays africains.

Ou aux réfugiés qui viennent des pays en guerre, comme les Syriens.

Mais, un nouveau type de migrants commence déjà à faire son apparition.

Ce sont les migrants climatiques.

Nous ne sommes qu’au début, mais le réchauffement climatique commence déjà à provoquer des famines dans les pays les plus précaires.

Le nombre de migrants climatiques va exploser ces prochaines années.

La banque mondiale évalue leur nombre à … 140 millions [2].

Les fameuses vagues migratoires vont se transformer en tempêtes.

 

À quand une surpopulation planétaire ?!

En 200 ans, nous avons multiplié la population mondiale par 8 !

Et tous les 5 ans, ce sont 400 000 000 (400 millions) d’humains en plus sur notre planète [3]. 

Mais la croissance n’est pas uniforme.

L’Europe a tendance à stagner, voir à décliner.

L’Asie est en constante augmentation.

L’Afrique explose.

Ça fait longtemps que le rapport de force ne joue plus en notre faveur.

 

Plus d’humains = Plus de problèmes !

Plus nous sommes nombreux et plus il y a de problèmes.

L’accès à la nourriture devient de plus en plus tendu.

Le risque de troubles sociaux est exponentiel.

La proximité augmente le risque de transmission des maladies.

C’est mathématique.

 

Les matières premières commencent à manquer !

Le fameux choc pétrolier n’est pas encore arrivé.

On cherche toujours plus profond, avec les forages des zones arctiques.

On exploite des gisements plus difficiles, avec le sable bitumineux.

On découvre de nouvelles techniques, avec le gaz de schiste et la facture hydraulique.

Mais nous ne faisons que retarder l’inévitable.

 

Les terres rares sont déjà en rupture de stock !

Les matières premières de remplacement sont un mythe.

On a voulu nous faire croire que le choc pétrolier n’arriverait pas, qu’on passerait en “tout électrique” bien avant.

Mais les matières premières qui composent les batteries sont déjà en rupture de stock.

Le problème des terres rares est contenu dans leur nom…

Faute de batteries, certains constructeurs de voitures électriques ont tout simplement dû suspendre leur production [4].

Et pourtant, nous sommes très loin d’avoir remplacé tout le parc automobile, les voitures électriques ne représentent que 2% des voitures en circulation [5] !

Il n’y en aura jamais assez pour répondre aux besoins de la population mondiale.

 

Nous sommes complètement dépendants de la technologie !

Notre vie quotidienne est envahie par la technologie.

La plupart d’entre nous (j’en fais malheureusement partie) travaillent 8h par jour devant un ordinateur.

Communication, transports, santé, sécurité…

Tous les services vitaux sont totalement dépendants de la technologie.

Les voitures, et même les tracteurs, ne démarrent même plus sans électricité.

Et pourtant, il suffirait d’une tempête solaire un peu plus puissante que d’habitude pour griller nos satellites et nos réseaux électriques.

Ce n’est pas un scénario de science-fiction, la dernière a eu lieu en 1859 [6] !

Le retour à l’âge de pierre en quelques heures.

 

La finance est complètement décorrélée de la réalité !

Fini les traders qui passent leurs journées devant des 8 écrans.

Maintenant, ce sont des robots qui effectuent les transactions.

Ils choisissent quoi acheter, en quelle quantité et à quel prix en quelques millisecondes.

Ils vont tellement vite qu’aucun humain n’est capable de comprendre ce qu’ils font.

Pas même ceux qui les ont conçus.

En 2010, en quelques minutes, ils ont failli provoquer un gigantesque crash ; le marché a connu la plus rapide baisse de son histoire [7].

Il a fallu des semaines pour que l’on comprenne ce qu’il s’était passé.

Depuis, rien n’a changé.

 

Personne ne comprend comment fait l’économie pour être encore debout !

Je travaille dans la finance, je sais de quoi je parle.

Les économistes l’avouent en OFF.

Les bases de l’économie sont complètement pourries.

Techniquement, le système ne devrait même pas fonctionner.

Les banques créent de la monnaie qui n’existe pas.

En France, par exemple, une banque peut créer jusqu’à 12.5€ pour seulement 1€ réel.

Si une banque détient 100 € de fonds propres, elle ne pourra prêter plus de 1250 €” [8]

Sachant que les banques centrales prêtent aux banques, que les banques prêtent aux entreprises, aux particuliers et… aux autres banques.

Plus personne ne comprend ce qu’il se passe réellement.

C’est simple, l’argent ne vaut déjà plus rien.

 

La prochaine crise économique est imminente !

La bourse bat de nouveaux records tous les mois, elle n’a jamais été aussi haut.

Mais les crises financières sont cycliques.

Et de nombreux signaux commencent à nous alerter.

Il y a généralement entre 10 à 15 ans de croissance entre deux crises.

Personne ne sait jusqu’où ça montera.

Personne ne sait quand ça tombera.

Mais ce qui est certain, c’est que la prochaine crise fera mal.

Vraiment très mal !

 

Notre civilisation n’a jamais été aussi complexe

Jamais dans l’histoire humaine une civilisation n’a reposé sur des fondations aussi fragiles.

  • Finance
  • Approvisionnement alimentaire
  • Dépendance aux matières premières
  • Communications
  • Surpopulation
  • Immigration
  • Réchauffement climatique

Il y a tellement de paramètres qui nous sont vitaux que si l’un d’eux venait à s’effondrer, il pourrait tous nous entraîner avec lui.

Nous vivons au sommet d’un véritable château de cartes. 

 

Nous nous sommes hyper spécialisés 

Il y a 200 ans, un paysan était capable de :

  • Construire sa maison
  • Fabriquer ses outils
  • Cultiver ses légumes
  • Élever ses animaux
  • Conserver sa nourriture

Il maîtrisait l’intégralité de la chaîne de production.

Il était capable de gérer tous les problèmes qui pouvaient subvenir dans sa ferme.

Aujourd’hui, nous sommes tellement spécialisés que les paysans ne sont plus capables de :

  • Construire leur maison, les matériaux viennent des 4 coins de la planète
  • Fabriquer leurs outils, la mécanique est devenue trop complexe
  • Conserver leur nourriture, seuls quelques-uns le font encore

Et encore, j’ai pris l’exemple de la profession qui est sûrement la plus résiliente de France.

Imaginez ce qu’est capable de faire un informaticien hors de son clavier…

 

La société moderne nous a affaiblis

Voiture, bus, escalators, ascenseurs…

Tout est fait (volontairement ?) pour nous rendre feignants. 

Le culte de l’effort n’existe plus, et l’assistanat devient la norme.

Le monde Wall-E n’est pas très loin…

Des connaissances de base sont oubliées

Jardiner et bricoler… il y a quelques décennies, c’était des activités quotidiennes pour la majorité des Français.

Pourquoi s’embêter à planter des patates quand le supermarché en vend à 1,5 € le kilo ?

Pourquoi s’embêter à bricoler une étagère quand on peut aller en acheter une chez Ikea ?

Résultat : il y a de moins en moins de potagers et d’ateliers.

La prochaine fois que vous allez à la campagne, comptez le nombre de maisons qui ont encore des potagers, puis regardez l’âge des personnes qui s’en occupent.

Ce sont des connaissances qui étaient transmises de génération en génération.

Ce sont des connaissances qui se perdent.

 

Es-tu capable : de survivre 4 semaines sans supermarché ?

Rassemble toute la nourriture qui est chez toi et fais le compte.

Si tu en as assez pour plus de 4 jours, c’est déjà plus que la majorité de la population.

Mais ça reste largement insuffisant.

En cas de problème d’approvisionnement alimentaire, tu es vulnérable.

Toi, mais aussi tes proches.

Il faut, au minimum,  pouvoir compter sur un stock de nourriture d’un mois.

Mais faire un stock ne s’improvise pas, il faut connaître les bonnes techniques.

Quelles quantités prévoir, quels types d’aliments, comment les conserver efficacement ?

=> Je t’explique comment faire un peu plus loin.

 

Es-tu capable : de produire ta propre nourriture ?

En cas de problème prolongé, c’est indispensable.

Les moyens sont nombreux : chasse, pêche, cueillette, mais surtout potager.

Préparer la terre, planter, cultiver, récolter, conserver.

Savoir s’occuper d’un potager est la base de l’autonomie alimentaire.

Comment se former, comment apprendre ?

=> Je t’explique comment faire un peu plus loin.

 

Es-tu capable : de survivre sans l’eau courante ?

On pense souvent au stock de nourriture.

Mais on néglige le stock d’eau.

On est tellement habitués à voir l’eau couler du robinet qu’on oublie que c’est un bien précieux. 

Mais les réseaux d’eau potable sont plus fragiles qu’on ne le pense.

Quelle quantité d’eau stocker, sous quelle forme, et combien de temps est-il possible de la conserver ?

=> Je t’explique comment faire un peu plus loin.

 

Es-tu capable : de traiter une eau impropre à la consommation ?

Avoir un stock d’eau c’est bien.

Mais comment faire si la situation s’éternise ou si tu dois te déplacer ?

Une eau impropre à la consommation peut provoquer des diarrhées sévères, des empoisonnements, voire même la mort.

Une eau peut être contaminée par plusieurs types de polluants.

Et toutes les méthodes de purification ne se valent pas…

Comment traiter une eau non potable, et quelle est la technique la plus adaptée à TA situation ?

=> Je t’explique comment faire un peu plus loin.

 

Es-tu capable : de défendre ta famille ?

Attentats, cambriolages violents, agression gratuite, manifestations qui tournent en émeute…

Es-tu vraiment capable de défendre ta famille et tes proches en cas de problème ?

C’est une question qu’il est légitime de se poser en 2020.

 Le « deal », qui est implicitement passé avec l’État, est que nous payons nos impôts et respectons ses lois.

En échange, il est supposé nous assurer sécurité, protection et justice.

Mais plus nous nous reposons sur lui, plus nous devenons faibles.

C’est un devoir de savoir se défendre.

Et de protéger ceux qui comptent pour nous.

=> Je t’explique comment faire un peu plus loin.

 

Es-tu capable : de te servir d’une arme ?

Tirer au stand est un début.

Mais ce n’est pas suffisant.

Tirer sur une cible statique, à une distance constante, dans un stand bien éclairé et avec des bouchons d’oreille n’a rien à voir avec une situation réelle.

On peut passer 10 ans à pratiquer le tir sportif et se trouver incapable de réagir face à une agression.

Pour passer au niveau supérieur, il faut suivre des cours.

Mais ce n’est pas simple de trouver des stages qui acceptent les “civils”.

J’ai quelques contacts intéressants que je peux te partager.

=> Je t’explique comment faire un peu plus loin.

 

Es-tu capable : de résister à la crise financière qui va arriver ?

La question n’est pas de savoir si il y aura une crise, la question est de savoir “quand”.

 

C’est ta responsabilité d’être capable de subvenir aux besoins de ta famille, pas celle de l’Etat ni de ton patron.

 

L’or est la valeur refuge par excellence en cas de crise.

 

Mais où l’acheter et où le vendre ?

Dans des magasins spécialisés, en ligne, entre particuliers ?

 

Sous quelle forme ?

Pièces, lingots, bijoux, actions, bons ?

 

Où le stocker ?

Caché chez soi, dans un coffre, dans une banque ?

 

=> Je t’explique comment faire un peu plus loin.

 

Es-tu capable : de secourir tes proches, blessures, accidents… ?

Un accident domestique, un accident de la route, une chute lors d’une randonnée.

Les accidents arrivent souvent quand on s’y attend le moins.

Ça peut arriver en ville, où les secours sont rapidement disponibles.

Mais aussi en montagne, où il leur faut plusieurs heures pour venir.

Ou encore pendant une situation dégradée, où les secours ne sont pas disponibles.

Pose-toi ces questions :

  • Tu as déjà fait un (vrai) cours de secourisme ou de damage control ?
  • Tu as un kit de secours ?
  • Tu as un traumakit ?
  • Tu sais vraiment les utiliser ?

 

On devrait tous répondre OUI à ces questions.

 

C’est malheureusement rarement le cas…

Depuis les attentats, beaucoup cherchent à se former.

Mais sans être guidé, difficile de savoir où aller.

Quels sont les équipements vraiment indispensables, où se former ?

=> Je t’explique comment faire un peu plus loin.

 

Je me suis réveillé !

Il y a quelques années, je me posais les mêmes questions.

Mais je n’avais pas de réponse.

J’ai passé des journées à chercher les infos que je recherchais.

Et à tester les techniques et le matériel que je découvrais.

Je voulais être sûr de leur efficacité.

Quel matériel acheter, quelle formation suivre ?

J’ai dépensé des centaines d’euros en matériel inutile…

Je suis allé jusqu’en Pologne pour suivre des stages qui ne sont pas disponibles en France.

Après plusieurs années, j’ai enfin des bases solides.

Je suis rassuré, en cas problème, je suis prêt.

Non seulement je suis capable de survivre.

Mais je suis aussi capable de m’occuper de mes proches.

 

Tu DOIS te réveiller !

Personne ne le fera à ta place.

Le héros qui vient te sauver au dernier moment, c’est uniquement à Hollywood.

Dans la vraie vie, quand tu as un gros problème, soit tu le résous, soit tu meurs.

Si tu as répondu “non” à une seule des questions que j’ai posées plus haut, c’est qu’il y a au moins un gros problème que tu n’es pas capable de résoudre.

En cas de rupture de la normalité, au lieu d’être un support pour tes proches, tu pourrais devenir un poids.

Il n’y a aucune honte à ne pas savoir.

Mais c’est ton devoir d’apprendre et de t’améliorer.

 

J’ai mis toute mon expérience dans un guide

J’ai documenté tout ce que j’ai appris pendant ma préparation.

D’abord pour moi, puis pour mes amis.

Je me suis vite retrouvé avec plus d’une centaine de pages.

Impossible de partager ces informations par email, il y en avait trop.

J’ai donc créé le “Guide de préparation à la (sur)vie”.

Il contient ce que tout le monde devrait savoir pour vivre une vie normale ET être capable de survivre à une rupture de la normalité.

Pas de blabla inutile, je suis allé à l’essentiel

Je sais que ton temps est précieux.

Je déteste les livres de 500 pages qui peuvent se résumer en 50 pages.

Dans le “Guide de préparation à la (sur)vie”, tu ne trouveras pas :

  • Des tutoriels pour des situations improbables du type « Comment survivre dans le désert avec une paille et une boussole ».
  • Des scénarios fantasmés sur la fin du monde.
  • Des idées politiques ou religieuses.
  • Le comparatif des 10 meilleurs couteaux pour 2020.
  • Des gadgets hors de prix, mais “indispensables” sans lesquels on ne peut survivre.

 

Mais tu trouveras :

  • Des listes concrètes de matériel pour les sacs d’évacuation, trousses de secours, traumakits, kit lumière, kit de bricolage…
  • Des conseils simples à mettre en place, mais qui peuvent réellement faire la différence en cas de problème.
  • Des principes de survie qui s’appliquent aussi à la vie quotidienne.
  • Des techniques adaptées au climat français.
  • Des moyens pour se préparer à moindre coût, sans mettre en péril tes finances.
  • Des contacts pour te former au secourisme, au tir dynamique…

Une fois que tu auras fini la lecture du guide, tu seras capable de prendre ta survie en main.

Mais aussi d’améliorer ta vie quotidienne avec des principes de survie.

 

Attention, le guide n’est pas fait pour tout le monde !

Même avec les meilleurs conseils, certaines personnes ne seront jamais capables de se préparer convenablement à une rupture de la normalité.

Je ne propose pas du rêve, mais des solutions concrètes.

Et les mettre en place demande des efforts.

Le guide ne peut t’aider que si tu veux réellement : 

  • Être capable de survivre sur le long terme, pas juste quelques mois enfermé dans une cave.
  • Devenir plus autonome.
  • Être capable de protéger tes proches.
  • T’améliorer, physiquement et mentalement.
  • Faire des efforts pour te former et acquérir des compétences.
  • Avoir la mentalité du survivant.

Si tu ne te reconnais pas dans cette description, tu peux passer ton chemin.

Je ne peux rien t’apporter.

 

Le Guide de préparation à la (sur)vie est en vente sur Amazon

Il est au prix de 27€.

C’est un prix juste, aucun autre livre sur le survivalisme n’aborde autant de sujets.

Plusieurs dizaines de personnes l’ont déjà commandé.

Mais je souhaite te propose quelque chose d’autre.

Tu fais partie des premiers à m’avoir suivi sur les réseaux sociaux.

J’ai reçu beaucoup de messages de soutien et de remerciement.

C’est ce qui m’a motivé à continuer de créer du contenu.

C’est que qui m’a motivé à rassembler mes notes et à créer ce guide.

Pour te remercier, toi et tous ceux qui m’ont soutenu, je t’offre le guide à 11€ au lieu de 19€.

Et, comme je suis fier des informations qui sont à l’intérieur et que j’ai un grand respect pour ceux qui me lisent, je rajoute une garantie satisfait ou remboursé pendant 90 jours.

Cela te laisse 3 mois pour lire tranquillement le Guide de préparation à la (sur)vie, et si tu estimes que ça ne te convient pas, je te rembourse sans aucune question, il suffit de m’envoyer un mail.

 

En bonus : rejoins un cercle privé !

On est toujours plus fort à plusieurs, que seul.

Mais le survivalisme est une thématique délicate à aborder en France, même sur les réseaux sociaux.

C’est d’ailleurs pour ça que j’ai lancé mon compte Instagram, je voulais donner une image positive du survivalisme, loin des clichés américains.

Mais j’ai voulu aller plus loin en créant un cercle privé.

Un endroit où on peut parler de tous les sujets.

Sans craindre la censure.

Mais, pour que ce soit possible, je ne peux pas laisser rentrer n’importe qui.

C’est pour ça que seuls ceux qui ont commandé le Guide de préparation à la (sur)vie reçoivent une invitation.

J’ai créé ce cercle sur Telegram, c’est une application de messagerie, comme whatsapp, mais complètement anonyme et sécurisée.

Tu recevras une invitation privée une fois ta commande validée.

 

[MISE À JOUR] Il y a déjà plusieurs dizaines de membres qui ont rejoint le cercle

Cela fait vraiment plaisir de voir qu’il y a des profils très différents.

Il y a des débutants, et d’autres qui sont déjà dans leur BAD.

La plupart viennent de France, mais on trouve aussi des Suisses et des Belges.

Toutes les couches de la société y sont représentées, des étudiants aux chefs d’entreprise.

Les discussions portent sur tous les sujets : préparation, secouristes, armes, autonomie alimentaire, traitement de l’eau…

En bonus : reçois immédiatement 2 dossiers cadeaux

En plus du Guide de préparation à la (sur)vie, tu recevras immédiatement après ta commande les 2 dossiers cadeaux suivants :

Dossier cadeau 1 : Comment acheter et stocker de l’or ?

C’est LE dossier indispensable si tu veux survivre à la prochaine crise économique.

L’or est l’une des seules valeurs qui ne s’effondrent pas en temps de crise, au contraire, son prix augmente !

C’est également un excellent moyen d’acheter des ressources si le système bancaire s’effondre et que les billets de banque ne valent plus que le prix du papier sur lesquels ils ont été imprimés.

Découvre dans ce dossier où et comment acheter de l’or sans risquer de te faire avoir, mais aussi comment le stocker en toute sécurité.

Dossier cadeau 2 : Les 10 astuces pour se constituer un stock de nourriture sain et efficace

Alors que l’approvisionnement alimentaire est de plus en plus fragile, ce dossier est indispensable à ta sécurité alimentaire.

Avec des astuces pleines de bon sens, découvre comment créer un stock de nourriture adapté à tes besoins et sans dépenser des sommes folles en aliments lyophilisés.

Garantie 100% satisfait ou remboursé pendant 90 jours

Je veux être totalement honnête et bienveillant avec les personnes qui me lisent, que ce soit les mails que j’envoie ou le guide que j’ai rédigé.

Si pour n’importe quelle raison, tu n’es pas satisfait du guide, je te le rembourse à 100% pendant 90 jours.

Rien de plus simple, il suffit d’envoyer un mail à l’adresse suivante : guide@apprendre-preparer-survivre.com

J’attache beaucoup d’importance à l’honneur et à la parole donnée.

Guide de préparation à la (sur)vie

11€ au lieu de 19€

✔ 2 Dossiers cadeaux en bonus

✔ Des conseils pratiques

✔ Un prix spécial de lancement

✔ Garantie satisfait ou remboursé de 90 jours

Secured by stripe

Foire aux questions

 

Je n’y connais rien au survivalisme, le guide est-il fait pour moi ?

Oui, bien sûr ! Le guide aborde la survie au sens large, des bases aux choses les plus pointues.

Mais tout est expliqué clairement, sans langue technique, quel que soit ton niveau tu comprendras parfaitement le contenu.

Cela fait des années que je me prépare, le guide peut-il m’apprendre quelque chose ? 

Le guide aborde la survie sous un angle particulier, il ne se concentre pas uniquement sur les techniques de survie.

Il y a de nombreux sujets abordés dans ce guide qui ne le sont pas dans les autres livres de survie, qui se contentent souvent de lister les techniques de survie sans prendre en compte le contexte.

Même si tu es un expert dans de nombreux domaines, tu apprendras quelque chose.

Comment faire si je souhaite me faire rembourser ?

Rien de plus simple !

Envoie-moi un simple mail à l’adresse guide@apprendre-preparer-survivre.com en indiquant l’adresse email avec laquelle tu as commandé. Tu seras remboursé sous 5 à 10 jours sur la carte bancaire que tu as utilisée pour la commande.

Le Guide de préparation à la (sur)vie existe-t-il en version papier ?

Non, pour l’instant le guide n’est disponible qu’en version numérique (PDF), il y a plusieurs raisons à ça :

  • J’ajoute régulièrement de nouveaux chapitres au guide, la version numérique te permet de recevoir la nouvelle version directement dans ta boîte mail.
  • Passer par un éditeur est long, coûteux et complexe…
  • Pas besoin d’attendre que le guide arrive par la poste, tu le reçois immédiatement dans ta boîte mail.
  • Pas besoin de partager tes données personnelles, tu peux acheter le guide en tout anonymat.

Est-il possible de payer par PayPal ?

Je n’aime pas trop PayPal, c’est un système de paiement complexe à mettre en place et qui récolte beaucoup de données personnelles.

Mais si tu souhaites payer par PayPal, tu peux faire un paiement à l’adresse apprendre.preparer.survivre@gmail.com et je t’enverrai le guide à l’adresse de ton compte PayPal.

Attention, je dois t’envoyer le guide à la main, il est possible que tu doives attendre 24h avant de le recevoir.

J’ai commandé le guide, mais je n’ai rien reçu ! 

Un email automatique est envoyé au moment de la commande, consulte ton dossier “spam” si tu ne l’as pas reçu.

Si rien ne se trouve dans ton dossier “spam”, contacte-moi à l’adresse : guide@apprendre-preparer-survivre.com

Je ne comprends rien aux applications et je n’ai pas Telegram, comment faire pour rejoindre le cercle privé ?

Aucun souci, Telegram est très simple d’utilisation.

Il te suffit :

  1. De télécharger l’application sur ton smartphone.
    1. Sur un Iphone ici : https://apps.apple.com/fr/app/telegram-messenger/id686449807
    2. Sur un Android ici : https://play.google.com/store/apps/details?id=org.telegram.messenger&hl=fr
  2. Ou sur ton ordinateur si tu n’as pas de smartphone : https://desktop.telegram.org/

Clique ensuite sur le lien privé qui se trouve dans l’email que tu recevras après avoir validé ta commande.

Guide de préparation à la (sur)vie

11€ au lieu de 19€

✔ 2 Dossiers cadeaux en bonus

✔ Des conseils pratiques

✔ Un prix spécial de lancement

✔ Garantie satisfait ou remboursé de 90 jours

Secured by stripe

Sources :

[1] http://www.meteo-paris.com/actualites/theorie-de-l-emballement-climatique-quels-sont-les-risques-14-aout-2019.html

[2] http://www.rfi.fr/fr/science/20180319-banque-mondiale-143-millions-migrants-climatiques-potentiels-ici-2050

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale 

[4] https://www.tomsguide.fr/i-pace-faute-de-batterie-jaguar-stoppe-la-production-de-son-suv-electrique-momentanement/

[5] https://www.connaissancedesenergies.org/le-marche-mondial-des-vehicules-electriques-en-chiffres-cles-180530

[6] https://www.maxisciences.com/eruption-solaire/que-se-passerait-il-si-une-eruption-solaire-massive-atteignait-la-terre_art41016.html

[7] https://fr.wikipedia.org/wiki/Flash_Crash_de_2010

[8] https://www.economie.gouv.fr/facileco/creation-montaire-limites