Les médias nous bombardent de messages alarmistes.

“Covid-19 en France: 5413 nouveaux cas recensés en 24 heures” [1].

“Covid-19 en France : 40 clusters identifiés ces dernières 24 heures” [2].

“Plus de 7 000 nouveaux cas de Covid-19 en France en 24 heures” [3].

On se croirait revenu au pire de la crise.

Quand on se demandait si les hôpitaux allaient tenir.

Et que le gouvernement nous jurait que les masques ne servaient à rien…

 

Il n’y a jamais eu autant de nouvelles contaminations !

Source : l’internaute

C’est un fait, il y a de plus en plus de nouvelles contaminations.

On dépasse même le pic de la première vague.

 

Le nombre de morts explose lui aussi ! ou pas…

Source : l’internaute

Logiquement, on pourrait penser que la courbe des décès suit la courbe des nouvelles contaminations.

Mais ce n’est absolument pas le cas.

Le nombre de nouvelles contaminations explose, mais le nombre de morts est au plus bas.

Pourquoi ?

 

Le nombre de tests est en constante augmentation

source : ourworldindata

Au début de la crise, les tests étaient rares et inaccessibles au grand public.

Les seules personnes qui étaient testées étaient celles qui présentaient les symptômes du covid-19 ET qui étaient à risque.

J’ai un ami en bonne santé qui l’a certainement eu à qui on a dit “on est débordé, restez chez vous, attendez de voir si ça passe”.

Aujourd’hui, les tests se sont généralisés, ils sont accessibles au grand public.

Tout le monde peut se faire tester, même les personnes non à risque ET asymptomatiques.

 

Pourquoi plus de contaminations et moins de morts ?

Pendant la première vague, on testait très peu (35 000 tests/jours) et les tests étaient réservés aux cas les plus graves.

Résultat : un ratio testés positifs/morts élevé.

Maintenant, on teste beaucoup plus (100 000 tests/jours) et même ceux qui ne présentent aucun symptôme peuvent faire un test.

Résultat : un ratio testés positifs/morts faible.

Les chiffres actuels ne veulent donc pas forcément dire qu’il y a plus de contaminations qu’avant, seulement qu’on en détecte plus.

 

Attention aux chiffres

C’est bien connu, on peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres.

En ne te montrant que la courbe des morts, je pourrais te dire que la pandémie de covid est terminée.

En ne te montrant que la courbe des contaminations, je pourrais te dire que la seconde vague est déjà sur nous et qu’elle sera plus violente que la première.

C’est en croisant les informations que se trouve la vérité.

 

Attention aux médias

Je sais que je ne t’apprends rien, mais le but des médias n’est pas de transmettre une information fiable.

C’est de vendre une information.

Et pour vendre, rien de mieux que les titres sensationnels et anxiogènes.

Quitte à “oublier” certains paramètres.

Ce sont pourtant ces paramètres qui permettent d’entrevoir la réalité.

 

La deuxième vague arrive ?

Peut-être, mais impossible d’en être sûr.

La seule chose que je peux affirmer c’est qu’il faudra se baser sur l’évolution du nombre de morts.

Pas sur le nombre de nouvelles contaminations.

Et encore moins sur les articles de presse.

 

Les médias nous font paniquer

C’est comme ça, on ne peut rien y changer, mais c’est notre rôle de nous informer différemment.

De trouver des sources fiables, d’analyser les chiffres et de nous forger notre propre opinion.

Si une deuxième vague arrive, nous serons prêts.

En attendant, nous sommes sereins.

 

Prépare-toi !

 

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

 

Sources :
[1] https://www.lefigaro.fr/actualite-france/covid-19-en-france-5400-nouveaux-cas-en-24-heures-20200830

[2] https://www.leparisien.fr/societe/covid-19-en-france-40-clusters-identifies-ces-dernieres-24-heures-30-08-2020-8375625.php

[3] https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200828.OBS32660/plus-de-7-000-nouveaux-cas-de-coronavirus-en-france-en-24-heures.html

2 Comments

  1. Georges Philippe

    2 septembre 2020 at 15 h 48 min

    Agnès, je suis complètement d’accord avec vous. A 100 %. Pourtant il y a des gens compétents pour faire la part des choses.

    On entend plus parler du professeur Raoult…. Pourquoi ?

  2. Agnes

    2 septembre 2020 at 9 h 41 min

    Tout à fait d’accord avec cette analyse des chiffres.
    Les médias cherchent à vendre, on le sait. Mais, au-delà, on peut s’interroger sur l’attitude des institutions gouvernementales. Les médias souvent reprennent les communiqués de Santé Publique France, qui ne mettent en avant que les hausses des cas, des clusters etc. Les préfêts pilotent des mesures de restriction nouvelles chaque semaine. Je n’arrive pas à croire que, à la tête de ces institutions, il bn’y a pas des gens capables de suivre le raisonnement raisonnable ci-dessus.

Leave a Reply