Le stockage alimentaire, c’est pour les riches !?

Il y a quelques semaines, j’ai rédigé un post Facebook pour insister sur l’importance de se constituer un stock alimentaire.

stock de nourriture à la poubelle

J’ai été surpris par certains commentaires.

Beaucoup sont motivés, mais font face à un problème : le budget.

témoignage stockage alimentaire commentaire facebook

Toi aussi, tu as des moyens financiers limités ou tu veux faire des économies ?

Alors voici 6 astuces pour te lancer dans le stockage de nourriture à moindre frais.

Voire même gratuitement !

 

5 astuces de stockage alimentaire appliqué à la survie 

 

Astuce 1 : Les promotions des supermarchés sur les articles alimentaires

Rien ne t’oblige à tout acheter d’un coup !

Tu peux très bien créer ton stock de nourriture sur plusieurs mois.

En prenant ton temps et en bénéficiant des promotions, tu peux considérablement réduire ton budget.

 

Astuce 2 : Faire un potager pour gagner en autosuffisance alimentaire

Ça paraît tellement évident que j’ai hésité à l’indiquer.

Mais parmi tous ceux qui disent ne pas avoir les moyens de se constituer un stock alimentaire à la maison, il y en a forcément qui ont un jardin…

Un terrain, deux ou trois outils et quelques graines… un potager peut être lancé pour quelques dizaines d’euros.

Et difficile de trouver une meilleure façon de te procurer une nourriture saine.

Reste ensuite à conserver tes récoltes.

 

Astuce 3 : Les fins de marchés pour un stockage alimentaire économique

fruits et légumes récup marché pour stockage alimentaire

Après les marchés, les producteurs de fruits et légumes jettent une partie de leur marchandise.

Fruits trop mûrs, légumes légèrement abîmés, manque de place de stockage alimentaire…

Tu peux alors récupérer des kilos de fruits et légumes à prix cassé, voire gratuitement.

À toi ensuite de voir si tu préfères les consommer immédiatement pour préserver tes réserves de nourriture de survie, les congeler ou les sécher.

Astuce 4 : Le potager des proches/voisins pour agrémenter son stock de nourriture existant

On connaît presque tous un excellent jardinier qui produit plus qu’il ne peut manger.

Il sera sûrement ravi de te donner ou de troquer une partie de sa production alimentaire.

Astuce 5 : Les aides alimentaires pour optimiser ton stockage de nourriture

Bénéficier des aides alimentaires et des programmes sociaux n’est pas une honte.

Tout le monde traverse une période difficile au moins une fois dans sa vie.

Contrairement à ce qu’on pense, les Restos du Cœur ont souvent plus de nourriture qu’ils ne peuvent en distribuer.

Tu peux trouver plus d’infos sur se site : https://www.aide-sociale.fr/aide-alimentaire/


TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

LES 10 ASTUCES POUR VOUS CONSTITUER

UN STOCK DE NOURRITURE

astuces pour constituer un stock de nourriture
N’attends pas de devoir te battre pour des pâtes et du riz !

La prochaine crise approche et tu auras besoin de ton stock de nourriture.


En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.


 

Astuce bonus : Les poubelles des supermarchés pour constituer un stock alimentaire de survie à partir de zéro

C’est mon frère qui m’a fait découvrir cette astuce.

Il fait un apprentissage avec un salaire de misère et touche à peine de quoi payer son loyer.

Du coup, il se démerde et fait le tour des poubelles des supermarchés.

C’est incroyable tout ce qu’ils jettent : produits à quelques jours de la DLC, fin de saison, déstockage… 

Les invendus du jour sont stockés dans une benne, il n’y a qu’à se servir.

Parfois il faut escalader un mur, parfois il y a un trou dans le grillage. La règle implicite c’est de ne rien dégrader et de tout laisser propre après ton passage.

Il y en a tellement qu’il ne peut pas tout manger, il en distribue à ses amis.

stock de nourriture à la poubelle

Tout est encore comestible pendant au moins une semaine. Tu peux donc fortement réduire tes dépenses alimentaires et profiter des économies réalisées pour te constituer un stock de nourriture pour au moins 1 an.

Certains produits peuvent même être conservés plusieurs mois, voire années (gâteaux, pâtes, conserves…).

 

En 5 minutes, j’ai trouvé 6 astuces pour me créer un stock alimentaire de survie efficace

Et je suis sûr qu’il y en a au moins une dizaine d’autres.

Je vais parler cash, tant pis si ça choque.

Si tu n’es pas prêt à l’accepter, libre à toi de quitter ce blog.

Les commentaires sur Facebook m’ont à la fois peiné, déçu et énervé.


En France, il y a assez de nourriture pour tout le monde 

La dernière fois qu’on en a manqué, c’était pendant (et quelques années après) la Seconde Guerre mondiale. Il y a plus de 70 ans.

Pour avoir à manger, il fallait présenter un ticket de rationnement.

ticket de rationnement guerre mondiale

Aujourd’hui, il y a tellement de nourriture qu’on peut se permettre d’en jeter 10 millions de tonnes par an (1).

Tellement que 17 % de la population française est catégorisée comme obèse (2).

Si certains n’arrivent pas à se constituer un stock de nourriture, il y a un problème !

Et pas la peine d’aller chercher bien loin, le problème c’est eux. 

S’ils n’arrivent pas à se procurer suffisamment de nourriture pour se créer un stock de survie à la maison, alors que les magasins sont pleins, je n’ose même pas imaginer ce qui se passera pour eux en cas d’effondrement…

Ils vivent avec des œillères… 

œillères cheval brun

Ils sont incapables d’avoir une vision suffisamment large pour trouver eux-mêmes des solutions.

C’est malheureusement plus simple de se plaindre de son sort que de se sortir les doigts du cul.

La survie c’est pourtant ça : trouver des solutions quand les problèmes arrivent.

 

L’argent n’est PAS un problème en situation de survie alimentaire

Les personnes les plus résilientes que je connaisse vivent avec trois fois rien.

Ils ont compensé leurs faibles moyens financiers par de l’ingéniosité et de la débrouillardise.

 

L’esprit de la prévoyance

Des problèmes, on en a tous. 

Ce qui fait la différence entre un prévoyant et les autres, c’est sa capacité à analyser un problème et à trouver des solutions.

Parfois ça fonctionne, parfois non.

Mais quand les autres ne bougent pas, le prévoyant avance.

Quand il y aura une rupture de la normalité, que les autres seront pétrifiés, il sera capable de s’en sortir et de prendre soin de ses proches.

C’est cette mentalité saine et efficace que je partage dans mon livre, le Guide de Préparation à la (Sur)vie.

À ton tour de donner tes astuces pour te constituer un stock alimentaire à moindres frais dans les commentaires.

 

Prépare-toi !

 

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

 

Sources : 

(1)https://www.consoglobe.com/qui-jette-le-plus-de-nourriture-en-france-et-dans-le-monde-cg 

(2) https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/obesite  

S’abonner
Notification pour
guest

167 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Dominique Brahmi
Dominique Brahmi
1 année il y a

Je vais au MARCHÉ FRAIS de Marques Avenue à Corbeil-Essonnes : si on arrive avant l’ouverture du magasin, on voit les employés apporter pas loin des portes des cagettes de fruits et légumes en plutôt bon état. C’est vendu 2 € la cagette. Il y a un peu la bagarre…
De plus, quand on entre dans le magasin, un peu au fond à gauche, après l’endroit où ils vendent les fruits et légumes en gros, au fond, il y a de la viande à -40% et d’autres choses bradées, et des sacs en plastique contenant différentes nourritures à 1 ou 2 euro le sac voire moins : riz, pâtes, conserves etc…. Il y a peut-être ce genre de magasin à côté de chez vous. J’ai 75 ans.

Anne
Anne
1 année il y a

Bonjour, très heureuse d’apprendre plein de techniques prévoyantes et économes pour palier à un coup dur ou simplement en cas de balade dans les bois.
Moi j’aimerais vous faire connaître mon astuce pour ne jamais allumer mon chauffe-eau et ainsi faire des économies d’électricité.
1) Pour avoir vécu dans des pays pauvres ou chauds où les robinets ne produisent que de l’eau froide, je n’ouvre jamais mes robinets d’eau chaude. On s’y habitue très bien 😀
1) Mais une douche un peu tiède ou un peu chaude, ça fait du bien de temps en temps, surtout l’hiver. Donc je prends ma douche comme dans certaines régions des Philippines. J’ai toujours un baquet d’eau à température ambiante dans une grande bassine (un seau ou une poubelle propre font l’affaire) qui reste en permanence ds ma douche. Déjà si tu l’as remplie la veille, c’est pas glacé. Ensuite j’y verse une bouilloire d’eau bouillante (l’hiver), ce qui rend ton eau chaude. L’eau doit rester propre. Avec une petite casserole en plastique (spécialement conçue pour ça et que j’ai trouvé là-bas, mais n’importe quel récipient d’1l ou moins peut convenir), je me mouille tout le corps. Ensuite je me savonne. Puis avec ma casserole je me rince à grande eau en me frottant bien jusqu’à épuisement de la bassine si besoin. Quant tu as terminé tu remplis à nouveau ta bassine ou ton seau pour le prochain utilisateur ou pour toi le lendemain. Faire juste attention de ne pas mettre de savon dans cette eau, puisque tu vas te rincer avec.
Cette technique permet aussi d’économiser beaucoup d’eau, surtout toute celle que tu fais couler pour rien avant qu’elle arrive chaude. Sinon tu fais couler ta douche ds un seau tant que c’est froid et après tu l’utilises pour autre chose.
Tiens pour économiser de l’eau, chez des amis à Saint-Martin, on avait un seau (ah oui j’aime les seaux, mais pas les sots🤣) sous le lavabo, qui se remplissait quand on se lavait les mains, et ça nous servait pour le WC au lieu de tirer la chasse.
La prochaine fois, je vous dirai comment je fais ma vaisselle…
Bonnes économies à tous 😽😽😽

Savary
Savary
1 année il y a

Une autre astuce est de savoir reconnaitre et consommer les plantes sauvages, les châtaignes, orties, baies etc.
Savoir aussi éviter tout gaspillage, acheter du vrac, utiliser les fanes et les épluchures, composter tout ce qui n’est pas utilisable (très peu).
J’ai suivi un cours avec Stéphane Linou concernant la résilience alimentaire et la sécurité nationale, tout ce que vous préconisez va dans son sens.
Je propose aussi de promouvoir la cocotte norvégienne pour économiser de l’énergie (= de l’argent, puisque vous devez parfois enfoncer le clou) concernant les cuissons longues. Et avoir des légumes plus riches en vitamines.

Loka
Loka
1 année il y a

salut si tu n’a pas de jardin tu peux aussi faire pousser sur ta terrasse ou un rebord de fenêtre mème dans ton appart et pour les contenants soyer inventif ! boite en tout genre feront l’affaire bonne culture .

Amélie Eckert
Amélie Eckert
1 année il y a

On peut aussi acheter régulièrement des lentilles, et en cas de besoin les faire germer dans un bocal propre. Les lentilles germées, et les graines germées d’ailleurs aussi, sont très riches nutritionnellement. Et ce qui est intéressant c’est que, une fois germées, leur volume augmente et on en utilise donc moins que pour les faire cuire ! Et comme elles sont très riches nutritivement, on en mange moins. Cela permet de réduire sa consommation tout en apportant une meilleure nutrition à son corps.

Annick
Annick
1 année il y a

Ok avec tes astuces que je pratique aussi.
J’ai quitté une grande agglomération pour une petite ville de Corrèze. Ici c’est l’abondance : noix, châtaignes, pommes, figues… C’est l’abondance ! Il n’y a qu’à se promener, ramasser et mettre en bocaux.

Besson-Magdelain Marie-Claire
Besson-Magdelain Marie-Claire
1 année il y a

Bonjour,
De nos jours, une grande quantité de nourriture nous est proposée dans les supermarchés. A chacun d’acheter intelligemment. prenons l’exemple sur nos anciens, ils cuisinaient, faisaient leur jardin. Nous avons aujourd’hui les publicités dans nos boites aux lettres. servons nous en. De ce fait, on peut repérer les bonnes affaires, et c’est à ce moment précis que l’on peut faire du stock. Ne pas avoir peur d’aller à Lidl, à Netto, repérer les promos, bien regarder les prix. Surtout ne pas oublier, la meilleur façon de faire des économies, c’est de ne rien jeter. Savoir manger les restant de plats. Les dates limite incitent les gens à jeter, alors que bien souvent la nourriture est encore consommable. Arrêter de faire ses courses par apport aux pubs. Se souvenir comment vivaient nos parents, nos anciens. Des rayons entiers de produits entretien nous sont proposés, alors que le vinaigre blanc, le bicarbonate, les huiles essentielles font des miracle en tant que dégraissant, anticalcaire. Ne pas avoir peur d’aller voir sur le Bon Coin, De nombreux sites proposent des articles à moindre prix, ou gratuits, Faire des recherches sur internet. Nos anciens n’avaient pas internet, et ils savaient se démerder, Savoir faire marcher notre intelligence, notre logique, et de ce fait, faire un stock de nourriture, et à la porté de tous. Avoir un congélateur est indispensable pour faire des économies, Ce que je vous dis, Je le met en pratique, et ça marche.
.

Lancereau
Lancereau
1 année il y a

Bsr,pour économiser l essence,je me suis promené a pied,je suis revenue avec des châtaignes,des glands et des champignons,je gagné le SMIC et je m en sors très bien
Amicalement,Marie martine

Anne pierret
Anne pierret
1 année il y a

Bonjour Antoine, tout à fait d’accord avec toi ! Même avec de tous petits moyens on peut faire du stock et se nourrir à moindre frais. Pour ma part, les invendus de supermarché, la cueillette, le troc, les bons plans sur internet, le glanage… Certes cela prend beaucoup de temps, d’organisation… Mais on n’a rien sans rien. Je fais même des conserves pour mes chiens ! Je prépare donc beaucoup de conserves. Et actuellement je me renseigne sur la déshydratation des aliments car les bocaux prennent beaucoup de place. Alors oui, c’est plus facile en campagne mais ma fille qui a vécu à Paris pendant 3 ans avec le RSA à toujours mangé à sa faim, grâce aux poubelles des supérettes et des poubelles de particuliers de communautés juives qui deposaient à part les restes de leurs repas de famille, plus les frigos solidaires, les fins de marchés… Bref, comme tu le dis si bien Antoine, quand on se donne les moyens, on trouve. Merci pour tout ce partage.

Vincent VIDAL
Vincent VIDAL
1 année il y a

Merci pour ta franchise. Ça fait du bien de se faire secouer. Je pourrai acheter tout le temps, mais je me suis créer un potager.
Une astuce pour payer moins cher: les magasins destockeurs. Seulement il n’y en a pas partout.
A chacun de se renseigner.
Vive l’autonomie.

Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio ! Les plantes sauvages : 

  • sont facilement reconnaissables quand on les connaît !
  • sont présentes partout en Europe
  • t’apportent tous les nutriments dont tu as besoin

Télécharge gratuitement ton dossier

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.