La recette du kéfir : Le “soda” naturel aux probiotiques

Si je te parle de soda, tu as sûrement en tête des boissons ultra-sucrées, synonyme de malbouffe, de diabète et d’obésité…

Mais aujourd’hui je te fais découvrir une boisson rafraîchissante, pétillante ET bonne pour la santé.

Le fameux kéfir !

Kefir bocaux

Un excellent moyen de faire oublier le Coca à tes enfants et amis !

Le plus beau, c’est que tu peux facilement le faire chez toi.

Des grains translucides et gélatineux aux pouvoirs magiques !

J’ai découvert le kéfir l’année dernière, quand un ami m’a proposé de m’en donner.

Prends-les, je sais plus quoi en faire, ils n’arrêtent pas de se multiplier ! Tu verras c’est super bon, comme une sorte de cidre sans alcool.« 

Parce que oui, la première chose à savoir sur le kéfir de fruit, c’est qu’il est vivant et se reproduit.

Il se présente sous la forme de grains translucides et gélatineux allant du blanc au brun clair.

kefir grains translucides gelatineux

Chaque grain est en fait une communauté de plusieurs sortes de micro-organismes qui forment des structures de glucose pour se lier entre eux.

La deuxième chose à savoir sur le kéfir de fruit, c’est que c’est super bon !

Il est pétillant, acidulé et légèrement sucré, avec un petit goût fruité comme du cidre (et c’est un Breton qui le dit !).

C’est sans alcool donc c’est parfait pour les enfants.

Une boisson vivante, pleine de probiotiques excellents pour ta flore intestinale

Au début, je t’avoue que si j’ai commencé à faire mon kéfir c’est que ça m’intriguait de voir des grains se multiplier dans un bocal.

Mais si je continue à le faire toutes les semaines depuis un an c’est qu’en plus d’être délicieux et simple à faire, le kéfir de fruit est aussi très bon pour la santé.

Les médecins en parlent de plus en plus, le microbiote intestinal est l’ensemble des bactéries qui peuplent ton intestin et t’aident à digérer.

Il faut en prendre soin, un léger déséquilibre peut avoir de graves conséquences.

Le meilleur moyen de l’entretenir c’est de lui apporter régulièrement de nouvelles souches de micro-organismes “sains”.

Ils sont très présents dans les aliments fermentés, comme la choucroute (et autres lactofermentations), la bière, le kombucha et le kéfir.

Le problème, c’est que dans la nourriture industrielle, il y a très peu de micro-organismes, voire pas du tout !

Pour des questions sanitaires et de conservation, tout est pasteurisé, quasiment aucune bactérie ne résiste à ces températures…

D’où l’intérêt du kéfir de fruit maison !

Voilà la marche à suivre.

Le matériel et les ingrédients

ingrédients materiel kefir

Pour démarrer tu auras besoin d’un peu de matériel, il y a de grandes chances que tu aies déjà tout chez toi.

  • Un bocal en verre d’1L hermétique, type le parfait ;
  • Une bouteille en verre d’1L hermétique, une ancienne bouteille de limonade ou de cidre en verre par exemple ;
  • Une passoire ;
  • Un entonnoir :
  • Du sucre ;
  • Un fruit frais acide bio (citron, pomme, kiwi…) ;
  • Un fruit sec sans sulfite (raisins secs, figue séchée, abricot sec…) ;
  • Des grains de kéfir.

Le plus dur va être de trouver tes premiers grains de kéfir, la plupart du temps, ça se transmet de main en main.

Si tu ne connais personne qui en a, tu peux aller regarder sur les réseaux sociaux, il existe des groupes de discussion dédiés au partage.

Comme par exemple KÉFIR, KOMBUCHA et JUN !

Si tu ne trouve personne autour de chez toi, tu peux regarder du côté des producteurs artisanaux, ça se développe pas mal ces derniers temps.

Sinon il te reste la solution des sites internet et des magasins spécialisés, mais vérifie bien la qualité des grains.

Étape n°1 : La mise en place

Pour commencer, rien de sorcier, il faut simplement mélanger les ingrédients dans ton bocal en verre.

1 – Environ 100 g de grains de kéfir (on est pas au gramme près).

grains de kefir

2 – Un fruit séché qui va aider à lancer la fermentation, ici j’ai choisi une figue.

Attention à choisir des fruits secs sans sulfites, c’est un antibactérien qui va empêcher ton kéfir de se développer et qui peut produire une odeur d’œuf pourri (ça m’est déjà arrivé…).

fruit séché fermentation kefir

3 – Trois à quatre cuillères à soupe de sucre, c’est la nourriture des bactéries et ce qui leur permet de fabriquer leurs grains.

J’utilise du sucre blanc, mais tu peux choisir du sucre brun ou de la cassonade, c’est selon les gouts.

Par contre attention n’utilise pas de miel, c’est aussi antibactérien.

sucre kefir

4 – Ajoute un fruit frais acide bio, ici j’utilise du citron mais tu peux mettre de la pomme, des fruits rouges, du kiwi (super bon)…

Le fruit va légèrement aromatiser ton kéfir et donner l’acidité nécessaire à la fermentation.

fruit frais acide bio kefir

5 – Ajoute de l’eau jusqu’en haut du bocal.

Attention, c’est aussi une étape importante, n’utilise pas l’eau du robinet telle quelle, elle contient du chlore, c’est un bactéricide.

Je te recommande de la filtrer avec un Berkey  ou de prendre de l’eau en bouteille.

Si tu n’a pas de filtre, tu peux laisser l’eau du robinet dans un récipient ouvert pendant 24h pour que le chlore s’évapore.

eau bocal kefir

Bonus : Tu peux ajouter des épices pour aromatiser à ton goût.

Fais juste attention certaines sont bactéricides comme la cannelle par exemple.

Étape n°2 : La fermentation, entre 24 et 48h

Une fois que ton mélange est fait, il va falloir laisser à ton kéfir le temps de fermenter.

Rien de plus simple tu n’as plus qu’à fermer le pot hermétiquement et à le placer à l’abri du soleil à température ambiante.

Personnellement, je le mets dans l’un des placards de ma cuisine.

La fermentation va prendre 24 à 48h en fonction de la température.

Un bon indicateur est le fruit sec, quand il est remonté en haut du bocal, je laisse encore entre 12 et 24h.

fermentation kefir

Étape n°3 : Filtration et seconde fermentation

C’est presque terminé, il faut maintenant filtrer le mélange.

Ouvre le bocal avec précaution, beaucoup de gaz s’est accumulé et ne demande qu’à sortir (ton kéfir est mieux dans son bocal que sur ton mur !).

Place l’entonnoir et le tamis au-dessus de ta bouteille d’1L et transvase le tout.

Utilise de l’inox ou du plastique, le kéfir est acide et peut attaquer les autres métaux.

Jette la figue et le citron au composte et remets les grains dans le bocal vide.

filtration et seconde fermentation kefir

Verse doucement, ça peut mousser beaucoup !

Tu peux fermer ta bouteille et la mettre au réfrigérateur ou si tu veux une boisson bien pétillante, laisse-la fermenter 24h de plus à température ambiante.

Étape n°4 : la conservation, pendant environ une semaine

Tu peux conserver ton kéfir une bonne semaine au réfrigérateur.

Un petit dépôt peut se former au fond de la bouteille, c’est normal, ça prouve que ton kéfir est encore actif.

Pour conserver tes grains, il te suffit de les mettre au réfrigérateur dans leur bocal avec de l’eau et une cuillère à soupe de sucre.

Le froid va ralentir leur évolution et le sucre leur permettra de se nourrir.

Normalement il faut changer l’eau et remettre du sucre une fois par mois.

Mais je t’avoue qu’il m’est arrivé d’oublier le bocal plus d’un mois sans avoir de problèmes.

Déguste et fais tes propres essais

Le kéfir est à déguster bien frais, c’est parfait en été !

Le gaz qui s’échappe peut avoir une odeur légèrement désagréable (essaye d’autres fruits ou une autre eau si c’est le cas) mais ne t’arrête pas à ça, le goût est complètement différent.

degustation kefir bouteille verre

Je fais goûter à mes amis dès que je peux, ils sont souvent dubitatifs quand je leur dis que je fais fermenter moi-même des bactéries dans mon placard.

Mais ils sont à chaque fois agréablement surpris par le goût, et j’en ai déjà donné à pas mal de monde !

N’hésite pas à essayer différentes recettes, des combinaisons de fruits, ou des mélanges avec d’autres boissons comme du jus de pomme.

Si tu as des idées de recettes à partager à la communauté APS, laisse les en commentaires en bas ! 

Prépare-toi !

 

Antoine,

Apprendre Préparer (Sur)vivre

S’abonner
Notification pour
guest

35 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
François JULIEN
François JULIEN
3 mois il y a

Bonjour, nous faisons du kéfir dans ma famille depuis plus de soixante ans. Pendant plusieurs années, j’ai arrêté, mais j’ai repris depuis plus de cinq ans. Mes graines actuelles datent de cette époque par multiplication. Tous les trois ou quatre jours, j’en jette la moitié car elles se sont multipliées par deux. Pour les conserver, il suffit d’en mettre dans un bocal avec quelques grammes de sucre (pour un litre de graines, un quart de cuillère à café suffit) et couvrir d’eau, fermer hermétiquement le bocal et le mettre au frigidaire. Les graines peuvent se conserver ainsi pendant plusieurs mois sans y toucher. Cela m’est arrivé de les conserver plus de huit mois sans faire de kéfir. Au redémarrage, il suffit de bien rincer les graines avant de mettre en préparation.
Pour ce qui est des ustensiles, éviter les ustensiles métalliques. J’utilise un pot en grès (opaque, donc à l’abri de la lumière) que je laisse sur le bord du comptoir recouvert d’un linge pour éviter les moucherons. Ne pas le fermer hermétiquement que le gaz puisse se dégager. La passoire, le filtre et l’entonnoir sont en plastique.
Pour les proportions, après avoir testé plusieurs dosages, voici ce que j’ai trouvé comme bon dosage:
Pour un litre de kéfir: 2 figues bio, 2 rondelles de citrons bio, 60 g de sucre, 1,2l d’eau. A besançon, je prends l’eau du robinet, elle n’est pas trop chlorée. En région parisienne, pour une eau chlorée ou traitée par adoucisseur, prendre l’eau filtrée dans une carafe Brita.
Mais pour deux litres de kéfir: 3 figues, 3 rondelles de citron suffisent.
Quand les figues sont remontées à la surface (24 ou 36h), filtrer et mettre en bouteille type limonade en laissant les quelques cm du col de la bouteille pour permettre au gaz de remonter sans gicler. Laisser à température ambiante 48h puis mettre au frigo.
A l’ouverture, faire très attention, le gaz remonte très vite. Il faut s’y reprendre à plusieurs reprises pour faire tomber la pression. Une fois, en ouvrant vite la capsule sans précaution, j’ai tapissé le plafond et il ne restait que le quart dans la bouteille.
On peut remplacer les figues par des dattes ou d’autres fruits secs, et les citrons par d’autres agrumes. pour ma part, je reste à cette recette, c’est celle que je préfère.

Louis
Louis
4 mois il y a

Bonjour! Merci beaucoup pour cet article, c’est grâce à vous que j’ai découvert, il y a seulement quelques semaines, le monde du Kefir, et je m’y suis mis aussitôt. Toutefois, j’ai encore tout à apprendre à ce sujet. J’aimerais vous poser une question: en effet, vous dites « Tu peux ajouter des épices pour aromatiser à ton goût. Fais juste attention certaines sont bactéricides comme la cannelle par exemple. » Alors, quelles épices peuvent être utilisées? Avez-vous des suggestions? La cannelle, instinctivement, serait un des premiers choix, heureusement vous nous en avertissez. Mais… le gingembre? Le cloud de girofle? Le curcuma? Pourriez-vous aussi préciser si cette précaution (envers les éléments bactéricides) ne concerne que l’eau où se trouvent les grains de Kefir, ou bien si, une fois les grains retirés, on peut mettre dans cette eau à peu près n’importe quoi (miel et cannelle, entre autres)? Merci de votre réponse! Et merci pour votre article!

Lolo septique
Lolo septique
4 mois il y a

Antoine, tu déconseillés le iel car il serait antiseptique. Comment fait on de l hydromel sinon en faisant fermenter de l eau et du miel…

Molina
Molina
4 mois il y a

Il est fortement recommandé de ne pas utiliser d’ustensiles métalliques. Par exemple passoire, cuillères doivent être en plastique. Le contact du métal avec le kéfir le tuerait. A voir… Est ce que quelqu’un aurait eu la même information ?

Lolo septique
Lolo septique
4 mois il y a
Répondre à  Molina

Non, ça ne le tue pas. Mais le kéfir est un peu acide et pourrait à la longue corroder tes ustensiles (pas de gourde en acier…)

Laetitia Dubuis
Laetitia Dubuis
4 mois il y a

Bonjour,
Ici c’est ma voisine qui m’en a fait découvrir et j’en fait de temps en temps et on adore avec mes enfants.
Petite astuce pour ne pas jeter au compost le citron et la figue, c’est de mettre à chaque fois au congélateur et dès qu’il y en a ~1kg en faire une confiture, ou les rondelles de citron mettre sur un poisson au four, c’est un régal.

Richert René
Richert René
4 mois il y a

Je fais du kéfir depuis 2 ans et mes petits enfants adorent. Comme je fabrique du jus de raisin moi-même en le chauffant à 75 degrés pour la conservation, je mets 150 ml de kéfir de 1ére fermentation dans une bouteille et rajoute de mon jus de raisin qui est assez sucré, environ 700 ml dans une bouteille de 1 l et laisse 24 h en bouteille fermée. Attention à l’ouverture ça dégaze fortement (je pense que ça dépend du taux de sucre dans le jus). C’est super bon, ça ressemble à du lambrusco !
Ensuite conservation au réfrigérateur.

humbert
humbert
4 mois il y a

j’ai essayé avec des branches de menthe fraiche du jardin et du citron (1 demi jus et 2 rondelles , bio) c’est super bon!
et aussi tout simplement deux tranches d’orange et 1 abricot sec; les melanges sont infinis mais au final on retrouve toujours le gout de base du kefir- auquel je me suis habituée apres avoir dit :POUAH!! les premières fois!!

Frédéric
Frédéric
5 mois il y a

Bonjour,
Peut-on utiliser une banane comme fruit ?

Morvan
Morvan
4 mois il y a
Répondre à  Frédéric

Sèche peut être mais rien ne vaut la figue. Si fraîche tente à la 2ème fermentation pour le goût

Frédéric
Frédéric
4 mois il y a
Répondre à  Morvan

Merci pour ta réponse !

Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio ! Les plantes sauvages : 

  • sont facilement reconnaissables quand on les connaît !
  • sont présentes partout en Europe
  • t’apportent tous les nutriments dont tu as besoin

Télécharge gratuitement ton dossier

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.