Les fruits d’ortie, cueillette, conservation et dégustation !

Le week-end dernier, pour la première fois, j’ai testé une recette à base de graines d’ortie.

Enfin les “fruits” d’ortie, pour être exact.

On confond souvent, mais les petites grappes vertes qui pendent des plants femelles de l’ortie dioïque (Urtica dioica) sont ses fruits, pas ses graines.

Je savais depuis un moment qu’ils étaient comestibles, j’en mangeais régulièrement cru, mais je n’avais jamais essayé de les cuisiner.

C’est chose faite !

Fruits d’ortie, des super-aliments sauvages pour l’hiver

Les feuilles d’orties ont une concentration exceptionnelle en nutriments, minéraux et vitamines.

Dans 100 g de feuilles fraîches, tu trouves :

  • Du calcium, 80 % des AJR (apports journaliers recommandés) ;
  • Du fer, 60 % des AJR ;
  • Des protéines complètes ;
  • De la vitamine C, 4 fois les AJR ! (et 6 fois plus que dans l’orange) ;
  • Des vitamines A, E, B, K…
  • Des minéraux ;
  • Etc.

Mais les fruits d’Ortie, c’est un concentré de concentré.

Ils sont tellement riches qu’il est déconseillé d’en manger le soir que si tu souhaites bien dormir…

Mais c’est parfait pour te booster en hiver !

Comment reconnaître les fruits d’Ortie ?

L’ortie dioïque (comme son nom l’indique) est une plante dioïque, c’est-à-dire qu’elle a des plants mâles, et des plants femelles.

Les deux portent des fleurs, mais seuls les plants femelles portent les fruits, c’est donc eux qui nous intéressent.

Les fleurs et fruits de plant femelle sont des grappes vertes pendantes qui ressemblent à des chatons de noisetier, alors que les fleurs de plant mâle sont de très petites billes verdâtres/rougeâtres, en grappes dressées ou horizontales.

Je t’ai fait un montage comparatif, pour t’aider à les distinguer :

Comparaison ortie mâle et ortie femelle
A gauche, inflorescences de plant femelle ; à droite, inflorescences de plant mâle.

Récolter et conserver les fruits d’Ortie

Tu peux récolter les fruits d’Ortie à la fin de l’été, d’août à octobre, voire un plus tard si tu fauches régulièrement tes orties pour qu’elles poussent toute l’année.

En fonction de la période, ils peuvent encore être bien verts, ou tendre vers le marron.

Mets des gants, coupe les grappes et, une fois rentré, tu auras juste à tirer le long des grappes pour faire tomber les fruits.

grappe d'ortie

Tu peux facilement les conserver une semaine dans un petit tupperware au frigo.

Mais pour en avoir tout l’hiver, je les sèche dans un endroit sec et aéré !

Tu as deux options :

  • Récolter les orties entières, les sécher tête en bas puis récolter les fruits plus tard ;
  • Récolter seulement les grappes et les sécher sur du papier journal.
séchage d'ortie

J’ai testé les deux, le résultat est le même.

Puis une fois secs, je les ai placés dans des pots à confiture, c’est ma réserve pour cet hiver 😉

Tu peux aussi congeler ces fruits ou les lacto-fermenter dans une saumure, mais je n’ai pas encore essayé.

Les recettes avec des fruits d’Ortie !

J’ai testé les fruits d’Ortie :

  • Ajoutés aux soupes d’ortie, mixés avec les feuilles ;
  • Mélangés à du fromage frais (type chèvre frais ou sérac, en Suisse) pour l’apéro ;
  • Revenus à la poêle dans un peu d’huile, sur des galettes.

Évidemment, tu peux aussi les manger cru, ils ont un goût de “vert” (chlorophylle) et ça croustille.

Mais ce que je préfère, c’est beurrer une tartine de bon pain au levain et y ajouter les fruits d’Ortie.

tartine d'ortie

Le weekend dernier, j’ai proposé une tartine à mon oncle et ma tante qui étaient de passage à la maison.

Ils m’ont d’abord regardé avec une tête bizarre (ils n’avaient jamais mangé de plantes sauvages), j’ai insisté et ils ont fini par goûter.

J’ai bien fait d’insister, ils ont adoré 😉

Prépare-toi ! 

Antoine,

Apprendre Préparer (Sur)vivre

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio ! Les plantes sauvages : 

  • sont facilement reconnaissables quand on les connaît !
  • sont présentes partout en Europe
  • t’apportent tous les nutriments dont tu as besoin

Télécharge gratuitement ton dossier

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.