Les cuisinières à bois, résilience et rusticitité !

Comme les poêles, les cuisinières à bois fonctionnent exclusivement au bois, tu n’auras besoin d’aucune électricité ni d’aucun gaz pour les utiliser !

Mais même si elles peuvent chauffer une pièce, elles sont d’abord conçues pour cuisiner.

Je vais ici te parler de leurs avantages et inconvénients, de l’utilisation que je fais de la mienne et de l’intérêt d’en avoir une en cas de Black-Out.

Mais avant de commencer, voici comment elles fonctionnent !

Un poêle à bois, avec des plaques de cuisson en plus !

Le fonctionnement des cuisinières à bois est similaire à celui des poêles, avec :

    • Une chambre de combustion où brûlent des petites bûches pour produire de la chaleur ;
  • Une plaque chauffante pour concentrer la chaleur et la redistribuer aux poêles et casseroles ;
  • Un conduit d’évacuation des fumées ;
  • Un bac de récupération des cendres. 

Voici par exemple la mienne :

Poêle à bois cuisson

C’est simple, rustique, efficace !

Tout ce que j’aime 🙂

Plaques, fours intégrés… les différents types de cuisinières à bois

Comme pour les poêles, il y a une très grande diversité de cuisinières à bois.

La mienne est le modèle le plus simple que tu puisses trouver, avec une seule plaque de cuisson.

Mais il y a un nombre infinie de modèles qui peuvent avoir : 

  • Une ou plusieurs plaques de cuisson ;
  • Un four intégré ;
  • Des réservoirs d’eau ;
  • Etc.

Voici quelques exemples.

1- Une cuisinière à bois avec four intégré (c’est la porte de droite sur la photo) :

poêle four intégré

Ça peut être pratique, notamment pour les plats qui ont besoin de mijoter longtemps, mais le thermostat est très dur à gérer.

2- Une cuisinière à bois avec un réservoir d’eau intégré et un robinet (celle-ci était a donner dans le groupe d’entraide de mon village) :

cuisinière à bois reservoir intégré

cuisinière à bois reservoir intégré

cuisinière raccordée ballon d'eau chaude

Les 6 grands avantages, rusticité et résilience

Les cuisinières à bois ont 6 grands avantages, elles : 

  1. Sont très résilientes, le bois est une ressource facile d’accès ;
  2. Sont rustiques et solides, une bonne cuisinière te durera des décennies avec un minimum d’entretien, mais prévois tout de même un ramonage tous les ans ;
  3. Chauffent fort, il te faudra un temps d’adaptation pour ne pas cramer tes repas 🙂 ;
  4. Chauffent longtemps, l’inertie thermique est parfaite pour garder au chaud pendant des heures une bouilloire, une théière ou un plat ;
  5. Diffusent la chaleur dans toute la pièce, voire toute la maison, c’est un véritable système de chauffage qui peut remplacer un poêle à bois ;
  6. Ne fument pas, si ton système est bien installé.

Les 5 inconvénients, praticité et chaleur

Mais les cuisinières à bois ont aussi quelques défauts qui les rendent peu pratiques pour une utilisation quotidienne.

Voici leurs 5 principaux inconvénients, elles :

  1. Mettent du temps à chauffer, compte environ 10mn avant de commencer à cuisiner, pas très pratique si tu veux juste te faire un thé par exemple ;
  2. N’ont pas de thermostat, la chaleur de la plaque varie en fonction de l’intensité du feu et de l’inertie thermique, ce qui n’est pas toujours pratique pour cuisiner ;
  3. Chauffent fortement la pièce, c’est super en hiver, beaucoup moins en été où il peut faire rapidement plus de 40 degrés dans ta cuisine ;
  4. Ont une chambre de combustion assez petite, les bûches doivent donc être soigneusement calibrées ;
  5. Ont une structure qui chauffe fort, il y a un risque de brûlure, notamment pour les jeunes enfants.

Pour toutes ces raisons, je n’utilise que rarement ma cuisinière à bois (et presque jamais en été, ma cuisine se transformerait en sauna…).

C’est surtout en hiver, lorsque je ne suis pas pressé et que j’ai envie de me faire plaisir que je l’allume.

C’est un bonheur de disposer patiemment les bûches, de craquer l’allumette, de sentir la chaleur dans la pièce et de regarder la neige tomber par la fenêtre pendant que ma soupe mijote 😉

Mais malgré ça, je garde précieusement ma cuisinière à bois, c’est un élément indispensable en cas de rupture de la normalité.

La solution idéale en cas de Black-out ?

Les cuisinières à bois sont peu pratiques pour une utilisation quotidienne.

Mais elles sont très intéressantes en cas de rupture de la normalité et plus particulièrement de Black-Out.

Elle te permettront à la fois de :

  • Chauffer efficacement une pièce ;
  • Purifier de l’eau non potable par ébullition ;
  • Cuisiner, sur plaque et au four.

Et un dernier argument non négligeable si tu ne comptes pas l’utiliser régulièrement, c’est leur beauté (certains modèles sont tout simplement magnifiques !) :

cuisinière bois

Où trouver, récupérer ou acheter une cuisinière à bois ?

Avant tout, c’est un achat qui ne se décide pas sur un coup de tête.

Réfléchis soigneusement à l’utilisation que tu comptes en faire et à l’emplacement que tu lui destines.

Ensuite, tu as trois possibilités : 

  • L’acheter neuf, c’est idéal pour trouver un modèle parfaitement adapté à tes besoins, les prix vont de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers ;
  • L’acheter d’occasion, sur les sites de petites annonces tu peux faire de très bonnes affaires, les premiers prix tournent autour de 50 € ;
  • La récupérer gratuitement auprès de personnes qui cherchent à s’en débarrasser (elles sont difficiles à déplacer… c’est gagnant-gagnant).

Même si les neuves sont sans doute plus performantes, j’ai un faible pour les anciennes.

En plus d’être beaucoup moins chères, je trouve ça magique de préparer mes repas sur la même cuisinière en fonte qu’il y a 50 ans.

 

Prépare-toi !

 

Antoine,

Apprendre Préparer (Sur)vivre

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Stéphane
Stéphane
2 mois il y a

Dans le texte il est écrit « purifier l’eau par ébullition ». Il me semble bien qu’une eau non potable portée à ébullition reste malgré tout un peu non potable !!

Agnessa
Agnessa
5 mois il y a

J’en ai récupéré un bleu magnifique (comme sur la photo) par un ami qui voulait s’en débarrasser. Il est dehors sur la terrasse et sert décoration et de barbecue parfois en été. Je n’avais pas pensé qu’elle pourrait être si précieuse en cas de problème… merci pour cet article !

Fabien
Fabien
6 mois il y a

J’ai toujours connu ça chez mon grand oncle, ce qui m’impressionnait car je trouvais ça génial de faire chauffer avec le bois. Il vivait de façon très rustique comme en 1950 et cela faisait parti de son quotidien.
Mon père, lui utilise le dessus de son poêle à bois en hiver pour faire réchauffer des plats ou chauffer de l’eau pour le thé. Ça n’est pas prévu spécialement pour cela mais le dessus de son poêle étant plat, une casserole tient bien dessus