Que ce soit pour évacuer un blessé d’une zone de danger ;

Attacher un objet à un sac à dos ;

Créer un abri de fortune ;

Ou se sécuriser lors d’une randonnée en montagne ;

Savoir réaliser des nœuds est indispensable en survie.

Tout survivaliste ou résilient se doit d’apprendre à maîtriser, au moins, les 5 nœuds de base.

 

SOMMAIRE

 

Un nœud mal réalisé est un vrai danger

À chaque situation correspond un nœud.

Un nœud mal réalisé ou mal adapté te fait courir un vrai risque. Ne le néglige pas.

 

Pour évacuer un blessé d’un ravin

Un nœud auto serrant, ou nœud coulant, risque de comprimer la cage thoracique du blessé au point de couper sa respiration et la circulation de son sang.

Dans cette situation de danger, privilégie un nœud de chaise. Il fera parfaitement l’affaire.

 

Pour réaliser un campement

Avec des nœuds difficiles à défaire, tu risques de passer une bonne partie de ta matinée du lendemain à démonter ton campement.

Pour ne pas perdre de temps, utilises un nœud cabestan, il se défait en quelques instants.

 

Les 5 nœuds indispensables

Je n’aime pas les longues listes.

Il y a trop d’informations et on ne sait jamais lesquelles sont essentielles.

Et il y a tellement de nouvelles choses à assimiler que quelques jours plus tard on ne se rappelle plus de rien.

Alors pas de liste infinie de tous les nœuds qui existent.

A la place, je te propose les 5 nœuds qui sont les plus indispensables en survie.

Ceux dont tu auras besoin au moins une fois dans ta vie.

 

1) Le nœud de chaise, une boucle non coulissante

Noeud chaise corde survie

Ce nœud marin a la particularité de créer une boule qui ne se serre pas, même soumis à une forte pression. En plus, il est facile à défaire.

 

Dans quelle situation l’utiliser ?

  • Pour s’attacher de manière temporaire à un support et être retiré rapidement, comme une bitte d’amarrage.
  • Pour évacuer un blessé d’une zone de danger sans risquer de le comprimer avec un nœud coulissant.

 

2) Le nœud plat, pour réunir deux cordages

Noeud plat attacher deux corde survie

Il arrive fréquemment que l’on doive réunir deux cordages.

Dans cette situation, le nœud plat est le plus simple et le plus solide.

 

Attention avec le nœud plat

  • Il ne fonctionne correctement qu’avec deux cordages du même diamètre.
  • S’il a été soumis à une forte pression, il peut être difficile à détacher.

 

3) Le nœud de cabestan, rapide à faire et à défaire

Noeud cabestan corde survie

Un nœud basique, mais très pratique !

 

Le nœud de cabestan a plusieurs avantages en survie

  • Il permet d’attacher rapidement et solidement une corde à un support
  • Il peut être réalisé d’une seule main
  • Il est facile à défaire

Télécharge gratuitement le guide :

10 ASTUCES POUR UN STOCK DE NOURRITURE SAIN ET EFFICACE

Ne fait pas les erreurs que 95% de la population !
Découvre comment te créer un stock de nourriture adapté à TES besoins.

cover-dossier-stock-nourriture

En bonus avec le guide : reçois des conseils de survie par emails.
Pas de blabla ou des tests de matériel, mais des conseils et astuces pratiques que tu pourras mettre en pratique dans ta vie de tous les jours.

4) Le nœud de huit double, pour attacher un mousqueton

Noeud double huit corde survie

Fan d’escalade ? Tu le connais déjà !

C’est le nœud qui est utilisé pour attacher la corde au baudrier.

 

Les raisons sont simples, le nœud huit double est :

  • Simple à réaliser et à vérifier
  • Réalisable en milieu de corde : un avantage non négligeable.

 

5 ) Le nœud de lovage, pour ranger proprement ses cordes

Noeud lovage corde survie

Pour qu’elles soient faciles à réutiliser et qu’elles prennent le moins de place possible, les cordes doivent être rangées correctement.

Une fois lovées, elles peuvent être dépliées et réutilisées en un temps record.

 

Entraîne-toi jusqu’à pouvoir les faire les yeux fermés

Tu ne sais pas quand ni dans quelles conditions tu auras besoin de réaliser ces nœuds.

Pour être paré à toute éventualité, tu dois les connaître par cœur.

Leur réalisation doit devenir un réflexe.

Tu seras ainsi capable de les utiliser dans les pires conditions.

 

 

Prépare-toi.

 

Antoine

8 Comments

  1. Vincent Duvernet

    17 juin 2020 at 11 h 31 min

    bonjour,
    j’ai du mal à voir sur le noeud de lovage, entre l’étape 2 et 3, le dernier dessin ne semble pas cohérent avec le mouvement :/

    comme noeud, il manque celui de tension très utile pour son tarp si l’on ne peut/veut pas utiliser, les embouts de tension du tarp de D4.

  2. charles herreman

    5 mai 2020 at 18 h 31 min

    le noeud plat n’est pas très sur, et comme il est dit dans l’article, à la tension il devient difficile à défaire et demande deux bouts de même section. Il est plus sur d’utiliser le noeud d’ajut ou d’ajout qui est un dérivé du noeud de chaise, plus résistant que le noeud plat, facile à défaire et peut utiliser deux sections différentes

  3. saulet

    4 mai 2020 at 10 h 03 min

    Bonjour, quel noeud pour relier 2 extrémités de sangles plates d’ 1.5cm de large ? Merci

    1. Antoine

      4 mai 2020 at 18 h 23 min

      Bonjour,

      Les sangles ne sont pas ma spécialité, j’ai plus l’habitude des cordes.

      Du coup, je préfère laisser parler quelqu’un d’autre 🙂

      https://www.youtube.com/watch?v=I5LoxcjiIR4

    2. hubert

      6 mai 2020 at 21 h 16 min

      le noeud de sangle. Sur la première extrémité, tu fais un nœud normal en faisant attention a ce que la sangle reste “à plat”, et avec l’autre extrémité, tu la fait rentrer dans le noeud existant en le suivant à l’envers , c’est a dire que tu va suivre le noeud à l’envers. Suis ce lien, une demo est mieux qu’une explication: https://www.youtube.com/watch?v=I5LoxcjiIR4

  4. Grégory PUDDINU

    8 janvier 2020 at 18 h 31 min

    Noeud de.8 et de lovage sont les mêmes

    1. LongueAttente

      18 janvier 2020 at 23 h 40 min

      Par contre, sur le site, c’est le dessin du nœud de lovage qui est incorrect, mais OK sur l’email 😉

      Pour moi, il manque le nœud en 8 simple qui n’a pas le même usage. Il reste idéal pour bloquer un cordage après passage dans un trou proche du diamètre du cordage.

      Perso, pour le nœud de Cabestan, j’ai appris, puis expérimenté que 2 boucles sont plus sures…
      Sinon, effectivement ces quelques nœuds sont largement suffisants.

      Salutations à toutes et à tous

    2. Antoine

      22 janvier 2020 at 16 h 18 min

      Salut Grégory,
      Aie, erreur de ma part, c’est rectifié, merci pour le signalement !

Leave a Reply